Pakse : 6 au 7 Avril 2014

Jour 1 :

Apres une nuit dans un bus local plutôt confortable, c’est vers 5h30 du matin que nous arrivons à Pakse. Le bus, nous dépose au milieu d’une rue en nous disant que l’on est arrivé. Nous nous trouvons a coté d’un grand bâtiment avec écrit « nouveau marché de Pakse ».

Nous découvrons que le bus nous a déposé à 1 kilomètre du centre ville et non pas au terminal de bus situé à 8 kilomètres. Plutôt cool. Nous décidons donc de rejoindre le centre à pied et partons à la recherche d’une guest house. Malheureusement la pluparts sont occupées ou bien les prix sont trop élevés. Par chance, nous finissons par en trouver une situé légèrement à l’écart et tenu par un vieux monsieur parlant français.

Apres ca, nous nous reposons quelque peu puis partons à la découverte de la ville. Et il n’y a pas non plus grand-chose à faire. Nous nous rendons tout d’abord au nouveau marché (la ou nous avait déposé le bus). Il s’agit du plus grand marché du Laos. Nous en profitons pour mangé et gouté à quelque jus de fruit.

En début d’après midi, nous partons en direction d’un grand bouddha situé en haut d’une colline et offrant une belle vue sur la ville. Pour s’y rendre, il faut traverser un pont de plus d’1 kilomètre et ensuite monter plus de 500 marches. Par ce temps, c’est plutôt difficile, mais la vue est sympa et on en profite pour faire bronzette.

Au retour, j’ai la flemme de traverser le pont (même pour 1 kilomètre) et je m’essaye de nouveau au stop. Au bout de 5 seconde, une sorte de tracteur s’arrête et nous fait monter à l’arrière de sa charrette. Celui-ci nous dépose presque à notre guest house. Plutôt cool.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Ce matin, on décide de partir en direction d’un ancien sanctuaire, appelé le Vat Phu Champassak et situé à 45 kilomètre de pakse. Pour cela, on se décide à louer un scooter et je me charge de conduire. Nous quittons Paksé en début de matinée, enfourchons le scooter et nous voilà partis ! En chemin, nous croisons de belles rizières vertes fluo, (très souvent, les rizières que nous voyons sont asséchées, compte tenu de la saison).

Puis nous longeons les rives du Mékong pendant quelques kilomètres, avant de traverser le village de Champassak qui mène aux ruines, nous nous munissons du ticket d’entrée pour accéder au site. L’ancien sanctuaire khmer du Vat Phu est édifié sur les contreforts de la chaîne du Phu Pasak. L’ensemble est composé de trois niveaux : inférieur, intermédiaire et supérieur. Le Vat Phu figure au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2001.

Nous Découvrons ainsi le sanctuaire qui serait plus ancien que celui d’Angkor. A l’arrière du sanctuaire se trouve une source d’eau sacrée qui coule de la montagne le long d’un gros rocher, ainsi qu’un « trimurti » représentant la trinité hindoue : Shiva, Vishnu et Brahma. Un peu plus loin dans la montagne se trouvent l’empreinte de pas du bouddha, creusé dans la roche, ainsi que des sculptures d’éléphants et de crocodiles dans la roche. Il se dégage toujours une atmosphère très particulière dans ces sanctuaires, beaucoup de spiritualité car les laotiens sont très croyants.  Après nous être bien baladé à travers le site, nous faisons demi-tour et retournons sur Paksé.

En milieu d’après midi, et selon les conseils de notre loueur de moto, nous partons découvrir un petit village ou habitent les « tailleurs de pierres ». C’est ici que sont fabriqués les bouddhas de la région. Nous découvrons ainsi ces personnes entrain de confectionner et façonner ces pierres. J’ai l’impression d’observer Obélix. Nous partons ensuite découvrir le temple qui domine le village. Nous découvrons ainsi des centaines de Bouddha ainsi qu’un bouddha géant : plutôt cool.

En retraversant le village, nous sommes interpelé par des tailleurs de pierres ayant terminé leur journée et nous proposent de se joindre à eux pour manger. Ils nous offrent ainsi le repas et la bière. Très belle soirée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités