Puerto Maldonado: 3 au 6 Septembre 2013

Jour 1 : Puerto Maldonado

A l’origine, je n’avais pas prévu d’aller dans cette vile. Mais au cours de mon voyage je n’avais jamais prévu de visiter la forêt amazonienne, et je trouvais ca dommage de ne pas le faire. Ainsi Apres 12h de bus, me voila à Puerto Maldonado.

Puerto Maldonado est situé a proximité de deux rivières amazoniennes : Madre De Dios et Tambopata. La ville ne s’est que très récemment tourné vers le tourisme, et concurrence de plus en plus la ville d’Iquitos, plus difficile d’accès et plus onéreuse. En 2011, a été achevé le pont le plus long de l’Amérique du Sud pour permettre de croiser le fleuve et atteindre plus facilement la frontière brésilienne.

Lorsque je suis sorti du bus, j’ai eu un choc climatique. A cuzco, il faisait dans les 20 degré, ici des 6h du matin on est proche des 25. Dans l’après midi, il fait environs 35 degré. Ainsi, je passe ma première journée à visiter la ville, mais surtout réserver une expédition de trois jours dans l foret Amazonienne. L’excursion aura lieu dans une réserve naturelle,  entouré par une lagune.

Le soir, je pars manger dans le marché de la ville et en profite pur gouter l’un de leur innombrables jus de fruit. Je ne pourrais pas dire ce que c’était, mais c’était bon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 : Reserve nationale de tambopata

Le départ pour notre excursion est prévu à 7h du matin. A l’Agence, je retrouve les deux personnes avec qui je vais voyager : Xavi et Laura. Ils sont originaire d’Espagne et habite à Madrid. Nous auront pour guide, Jackson, originaire de la région et âgé de 25 ans. Il a fait 5 ans d’étude de tourisme (15 à 20 ans) pour pouvoir être guide dans la forêt Amazonienne.

Alors qu’il fait en général très beau, nous avons le droit aujourd’hui à un vent froid venu d’Argentine. Le fleuve Rio Madre de Dios est particulièrement agité et nous mettrons plus d’une heure pour nous rendre à la réserve nationale. A titre d’information, le fleuve atteint par endroit les 12 mètres de profondeur.

Lorsque nous arrivons enfin dans la réserve nationale de Tambopata, une marche de 3h dans la forêt nous attend. En cours de route, nous apercevrons diffèrent animaux dont notamment des singes.

Pour pouvoir rejoindre la lagune, il nous faut ensuite prendre une petite pagode et pagayer dur. De la, nous rejoignons le lieu ou nous allons dormir. Alors que Xavi et Laura patent dormir dans un hôtel, je vais dormir quant à moi chez une famille originaire de l’ile. Les habitations sont assez rustiques mais correcte. Le midi, j’en en profite pour manger une spécialité du coin, un plat à base de poulet.

En raison des fortes chaleurs, nous passons l’après midi à nous reposer. Ce n’est qu’en fin d’après midi que nous reprenons notre embarcation pour partir à la découverte de la faune.

Au bout d’une heure, nous croisons une famille de loutre. Il s’agit d’une espèce menacé et il n’en existe plus que 300 dans le monde : Lobo Del Rio.  Il vient d’avoir une naissance et par chance j’ai une photo qui le prouve.

En fin de soirée, nous apercevons un bébé Cayman. Quelques minutes plus tard, c’est un cayman de plus de 3 mètres qui vient frôler la pagode. Sur le coup, c’est assez impressionnant et je ne fais pas le malin.

Le soir, direction le gite, avec extinction de l’électricité à 9h. Ici, on se couche tôt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 : Reserve nationale de tambopata

Le réveil sonne à 5h. Apres avoir repris notre pagode pour traverser la lagune, nous nous dirigeons a pied dans la forêt pour apercevoir diffèrent oiseaux dont notamment des perroquets.

En fin de matinée, nous partons dans une autre partie de la selva explorer la flore de la région, dont notamment des arbres dont on peut extraire le caoutchouc. En effet, Puerto Maldonado a été fondée au départ pour la collecte du caoutchouc.

Ici, le plus dangereux se sont les serpents. Une dizaine de personnes sont tuées chaque année en raison de morsures.

Vers 13h, J’en profite pour aller me baigner dans la lagune, il faut juste faire attention aux raies situés à proximités et qui peuvent piquer. Je peux désormais dire que je me suis baigné avec les piranhas, les Cayman et j’en passe….

Encore une fois, en raison des fortes chaleurs, nous passons l’après midi à nous reposer dans des hamacs. L’excursion suivante n’à lieu que vers 16h. Nous repartons sur la lagune apercevoir différents oiseaux. Et vers 18h, nous partons nous promener de nuit pour apercevoir principalement des araignées dont certaines font la taille de ma main.

En fin de soirée, nos partons à l’hôtel pour boire une spécialité du Pérou : un Pisco sour. Il s’agit d’une eau de vie qui approche les 40 degré. Plutôt fort, mais sacrément bon.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 4 : Reserve nationale de tambopata

Pour nos derniers jours, nous continuons à visiter la selva. On peut apercevoir des arbres gigantesques. En fin d’âpres midi nous retournons vers Puerto Maldonado. Et de la je prends un bus direction Puno et le lac Titicaca.

Ces trois jours dans la forêt Amazonienne auront été très intéressant. Nous auront eut la chance d’apercevoir de nombreux animaux. J’ai vraiment bien fait de faire un détour par cette ville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.