Bilan Brésil

Le Brésil est un pays qui ne m’a pas déçu. Au cours de ces 29 jours j’aurais exploré le pantanal et la vie sauvage, découvert l’âme du Brésil à Salvador, parcouru la chapada Diamantina, découvert la ville mythique qu’est Rio de Janeiro, et séjourné sur les plus belle plages du monde.

Dans l’ensemble, j’aurais relativement eu beau temps. Malheureusement, le seul moment ou j’ai eu du mauvais temps c’est lors lors de ma visite dans la costa verde. Je n’aurais donc pas profité au maximum des plages du Brésil.

J’ai particulièrement aimé Rio. J’y ai d’ailleurs passé environs 25% de mon séjour. Le fait de revoir la famille y aura grandement joué.

D’une manière général, le Brésil et devenue un pays chère, particulièrement dans les grands de villes. J’ai trouvé que le cout de la vie était relativement proche à celui d’un pays européens. Les transports sont par exemple hors de prix, et cela devient vite difficile et couteux de voyager dans le pays. Quant on sait, que le salaire minimum est de 600 réales, on comprend vite pourquoi les gens manifestent dans la rue. A l’origine, j’avais Prévu de voyager principalement en avion, au final j’ai privilégié le bus. C’’est certes plus long mais ca reste relativement abordable. Ainsi, le pays n’est sans doute pas un pays à privilégier lorsque l’on veut voyager en mode routard.

La barrière de la langue aura été quelques choses de difficile à surmonter. En arrivant au Brésil, j’espérais pouvoir communiquer avec les gens grâce à mon Anglais, mais surtout mon espagnol. Malheureusement, cela n’a pas été le cas. Très peu de gens ne parlent anglais ou ne comprennent l’espagnol Il faut donc essayer de communiquer par l’intermédiaire de geste. Mais d’une manière général, j’aurais eu beaucoup de mal a communiquer avec les Brésiliens et donc de nouer des liens.

Niveau sécurité, il faut être extrêmement prudent. Particulièrement dans les grandes villes. Mieux vaut éviter d’avoir le moindre objet de valeur sur soi : toujours le strict minimum. Je ne me suis pas sentis particulièrement en danger, mais je prenais toujours mes précautions.  A rio, mieux vaut se rendre sur les plages avec simplement un peu de cash.

Mon séjour :

Mes 29 jours sur place se sont répartis de la manière suivante :

  • Le Pantanal : 3 jours / 2 nuits
  • Bonito : 3 jours / 3 nuits
  • Campo Grande : 1 jour / 1 nuit
  • Salvador : 2 jours / 1 nuit
  • Lencois : 3 jours / 2 nuits
  • Salvador 1 jour / 1 nuit
  • Rio de janeiro : 6 jours / 6 nuits
  • Paraty : 3 jours / 2 nuits
  • Ilha Grande : 3 jours / 3 nuits
  • Rio de Janeiro : 1 jour / 2 nuits
  • Foz de Iguacu : 1 jour

Il faut ajouter à cela 1 nuit dans un aéroport et deux jours et quatres  nuits dans les transports.

Infos pratiques :

  1. Les tops et moins tops :

Mes coups de cœur :

  1. Rio de janeiro : Ses plages, sa foret, le foot et la famille
  2. Le pantanal : La découverte de la vie sauvage animale
  3. Treks dans la chapada Diamantina
  4. Iguacu fall
  5. Treks et plages à Ilha Grande
  6. Salvador
  7. Paraty

Comme pour le Pérou et la Bolivie, j’ai particulièrement aimé les jus de fruit, mais aussi de pouvoir manger de bon morceaux de viandes et non pas du poulet.

Mes déceptions :

  1. Bonito : belle région mais très chères
  2. Campo grande : une ville étape
  3. Le climat à Ilha grande

         2.       Le Budget

Mon budget journalier est de  38,23 € par jour. Mon budget est nettement moins élevé que ce que j’avais prévu à l’origine (entre 45 et 50€). C’est lié au fait d’avoir voyagé principalement en Bus mais aussi d’être resté longtemps à Rio. De plus, la plupart des auberges ou j’étais était équipé d’une cuisine et il m’est souvent arrivé de me faire à mangé.

Mes dépenses se sont réparties de la façon suivante :

Nouvelle image (2)

a. Loisir :

Mon budget loisir regroupe tous les dépenses que j’ai put faire au cours de mon voyage (Excursions, randonnées, musée etc…). Mes principales dépenses ayant été :

  1. Excursion dans le pantanal (400 reales)
  2. Excursion Lencois (200 Reales)
  3. Rio (110 Reales)
  4. Football (80 Reales)

 b. Logement :

Au cours de mon séjour, j’ai toujours dormis dans des dortoirs. En moyenne, le prix de la chambres s’élevait à 11€/nuit avec en moyenne 6 à 10 lits. Le prix inclut très souvent le petit déjeuner. Je ne compte pas ici, les nuits liées aux différentes excursions que j’ai réalisées ni mon séjour chez ma cousine.

D’une manière générale, je suis toujours bien tombé, avec des auberges propres, de bonnes connexions à internet. Il n’y a qu’une seul fois, ou je n’ai pas eu de chance. J’ai eu droit à des puces de lit. J’ai eu les pieds dévorés.

Mes coups de cœur :

Bonito – Hostel bonito : Le Meilleur petit déjeuner qu’il m’est été de manger. Des chambres propres et privative a un petit prix. De bon conseils pour les excursions et louent des vélos.

Lencois : Hostel Hi international : Tres bonne ambiance avec un super personnel. Grande cuisine. Calme.

Paraty : Historic center : Un hôtel très bien situé dans le centre historique. Bon prix. Le staff est très sympas (tous des backpackers), petit déjeuner correct.

Ilha Grande : Hi International : Accueil chaleureux, cuisine, cadre très sympas : plusieurs bungalow situé en plein foret.

C. Nourriture :

Mon budget alimentation me revient à environ 4,2€/jour sachant qu’en général je préparais moi mêmes mon repas (cuisine), ou encore les repas était compris ans l’excursion.

d. Transport 

Le moyen de transport le plus économique est le bus, même si il reste relativement chère. Il existe plusieurs niveaux de confort. Classe « Economico » pour un siège normal, classe « semi-cama » pour un siège inclinable, et enfin classe « cama » pour un siège qui fait presque office de lit.

Quelques exemples de prix :

  • Pantanal – Bonito : 60 Reales (taxi collectif),
  • Bonito – Campo Grande: 61 Reales,
  • Salvador – Lencois: 59 Reales,
  • Salvador – Rio: 234,5 Reales,
  • Rio – Paraty: 59 Reales,
  • Paraty – Angra Dos Reis: 9,5
  • Angra Dos Reis – Rio: 40,5 Reales
  • Rio – Iguacu: 180 Reales

 Il faut également compter l’avion Campo Grande – Salvador: 556 Reales.

 Et voila, c’est ainsi que se termine mon voyage au Brésil. D’une manière générale j’ai été très satisfait de mon séjour. Le Brésil est un pays varié qui permet de découvrir bien évidement de très belle plages mais aussi des paysages montagneux.

Au niveau du temps, le climat a été assez contrasté notamment ma semaine passé sur la costa verde, mais cela ne m’a pas empêché d’en profité.

Le Brésil est un pays tellement grand qu’il est impossible de tout faire en un mois. Si je dois y retourner, je privilégierais la partie nord du pays avec Recife, Belém, Manaus et Fortaleza. Mais aussi les Minas Gervais situé à proximité de Rio.

Publicités

Foz de Iguaçu : 3 au 4 Novembre 2013

Jour 1 :

Aujourd’hui au programme, 23 heure de bus. C’est long, surtout quant il n’y a pas de télé dans la bus. Jusqu’à aujourd’hui, les bus Brésiliens étaient confortables avec des sièges inclinables, la télé, et un distributeur d’eau au fond du bus. Aujourd’hui, je n’ai pas de chance j’ai rien de tout ca.

Heureusement, j’ai mon pc et je passe une partie du trajet à écrire pour le blog, à revoir mon itinéraire en Argentine et à regarder un film.

Jour 2 :

Les chutes d’Iguaçu font partie des incontournable du Brésil. Les chutes de l’Iguaçu sont formées par le Rio Iguaçu qui prend sa source quelques 600km en amont, recevant au passage des dizaines d’affluents. Le fleuve s’élargit progressivement avant de se précipiter en d’incroyables cataractes : en tout, ce sont Plus de 200 à 250 chutes qui se pressent ici, sur un front de 2,7 kilomètres, dévalant au cœur d’une végétation tropicale luxuriante. En moyenne, le débit d’eau qui se déverse atteint 1750 m3 par Aujourd’hui les chutes sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco. D’ailleurs, le mot « iguaçu » signifie « grandes eaux » en langage Guarani. Les chutes sont inégalement répartir en un lieu ou le cours d’eau marque la frontière entre l’Argentine, le Brésil et le Paraguay.

Ainsi, après être arrivé au terminal de bus, je décide de partir directement pour les chutes. J’y arrive vers 8h et malheureusement celle-ci n’ouvre qu’à 9h.

Apres avoir patienté une petite heure et déposé mes affaires dans un lockers, je suis le premier à entré sur le site. Une fois passé l’entré, il faut prendre un bus pour se rendre dans le parc à proprement parlé. Le bus me dépose après une dizaine de kilomètres au départ du sentier des chutes.

A peine quelques mètres fait à pied que j’aperçois déjà les chutes. J’ai une superbe vue panoramique sur une partie des chutes situé du coté argentins. Je longe le sentier qui fait 1,5 kilomètres de long, d’un chemin asphalté, avec une vue incroyable sur les chutes, la forêt et le fleuve et quelques animaux croisé en chemin.

Le sentier se termine sous la chute Salto Floriano, qui m’arrose de ses bruines. De la, je prends une passerelle qui m’offre une vue incroyable vue sur la gorge du diable. Sur la plupart des chutes, on peut apercevoir des arcs en ciels. Le cadre est majestueux.

Je prends ensuite un ascenseur qui me monte jusqu’à une plateforme au sommet des chute. La visite se termine ici. Le parcoure et se fait en a peine 2 heure. Ayant prévu d’y resté toute la journée, je décide de refaire le chemin en sens inverse.

Il est également possible de faire différents excursion comme se rendre en bateau au pied des chutes, mais je n’ai pas souhaité le faire.

Aujourd’hui j’ai eu beaucoup de chance. Le temps était parfait avec un ciel bleu et une eau claire. De plus, il y avait très peu de monde. J’ai pleinement put profiter de ce cadre spectaculaire. Le site a récemment été désigné comme l’une des 7 nouvelles merveilles de la nature. Je comprends facilement pourquoi.

En milieu d’ares midi, je décide finalement de quitter le site pour me rendre au parc das aves, situé à quelques mètres de l’entré des chutes. Il s’agit d’un vaste parc ornithologique renfermant d’innombrables oiseaux. Le parc renferme de nombreuses volières dans lequel on peut entrer et approcher toucans, aras, perroquets etc…Le parc est très intéressant, avec des explications en anglais. On y découvre notamment de nombreux perroquets en voie d’extinctions.

En fin d’après midi, je prends un bus qui doit m’amener en Argentine. Arrivé à la frontière Brésilienne, le chauffeur me donne un reçu et me laisse-la. Je pars à  la douane pour  enregistrer ma sortie du pays. Cela m’a pris 5 minutes. Par contre, j’ai ensuite dut attendre 40 minutes le bus suivant. J’arrive à la frontière Argentine, et cette fois ci le chauffeur du bus m’attend.

La procédure à pris quelques seconde. Ca y’est j’ai mon visa. L’argentine me voila.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rio de Janeiro : 2 Novembre 2013

Ce matin, j’en profite pour mettre à jour mon blog et discuté avec ma famille.

En fin de matinée, Je pars me promener dans Lapa. Chaque premier samedi du mois est organisé un marché ou l’on peut acheter des produits artisanaux. Je pars ensuite dans le centre, car je souhaite visiter un musée. Malheureusement, aujourd’hui au Brésil c’est férié et donc tout est fermé. Je décide donc de longer la cote.

En début d’après midi, Marine me propose de partir faire du voilier avec elle, et nous passons l’après midi à navigué. Il fait incroyablement beau et le pian de sucre ainsi que le Corcovado sont complètement dégagé avec un ciel bleu. La vue depuis le voilier est imprenable.

Le soir, Marine organise une soirée d’anniversaire surprise pour l’une de ses amies. Soirée bien sympas, même si je pars me coucher relativement tôt, car je dois prendre de bonne heure le lendemain matin un bus direction Foz d’Iguasu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.