Takayama : 30 Juin 2014

Apres une bonne nuit de sommeil récupératrice, je me réveil ce matin dans la ville de Takayama. C’est une ville japonaise située dans la préfecture de Gifu. Takayama signifie littéralement « haute montagne », nom qui lui vient de sa situation géographique dans les Alpes japonaises. La ville est entourée par des montagnes qui culminent aux alentours des 3000 mètres. La ville a également beaucoup de monuments historiques qui lui valent le surnom de « petite Kyōto.

La ville est réputée pour le travail du bois. En effet, Les forets qui encerclent la ville offrent la meilleure ressource pour la construction des maisons traditionnelles et la fabrication des outils et meubles depuis plusieurs siecles. Ainsi, ses charpentiers (parmi les meilleurs du Japon) ont contribué à la construction de Nara et de Kyōto. L’origine de ces charpentiers vient du fait que la ville ne pouvant pas payer d’impôts en riz, à cause du climat qui diminue la production, le gouvernement exigea que ses ouvriers participent à des chantiers de construction dans tout le pays. Takayama produit également un saké (alcool de riz) d’excellente qualité grâce à la bonne qualité du riz de la région et de l’eau minérale des montagnes.

En début de matinée je pars me rendre dans le quartier de sanmachi. C’est une partie très jolie de la vieille ville de Takayama. Composée de trois ruelles étroites pleines de bâtiments de bois abritant des brasseries de saké et des petites boutiques, quelques unes des plus grandes maisons de marchands sont maintenant ouvertes comme des musées.

Je pars ensuite en direction du marché. La région est agricole et chaque jour les légumes et les fruits les plus frais sont amènes par les fermiers locaux au marche du matin.

Je continue ma visite de la ville par les temples de Higashiyama Teramach. Ils sont tous situés sur une colline. Il s’agit d’une très belle balade à faire à pied. Temples et sanctuaires y prolifèrent. Les routes cachent de nombreux trésors. Treize temples et cinq sanctuaires exactement qui s’égrainent à partir du parc Shiroyama. Parmi les lieux de culte, nombreux ont été construits par le clan Kanamori. Célèbre famille à la tête de la ville durant le XVIe siècle. Et le Higashiyama Teramachi abrite tout logiquement le temple familial le Unryuuji. Ce quartier patrimonial fut élevé sous l’impulsion des seigneurs Kanamori qui ont voulu imiter Kyoto avec son château et ses temples par dizaines.

Au cours de ma promenade, je m’aventure d’ailleurs en forêt et tombe par hasard sur un animal quelque peu étrange. Il s’agit d’une sorte de gazelle Japonaise. L’animal est à a peine 1 mètre de moi. Il me regarde, je le regarde et il s’en va. Rencontre bien sympas.

Je pars ensuite me promener dans le parc Shiroyama. En fin d’apres midi, retour dans la ville et je pars visiter le « Takayama Jinya » . C’est un grand bâtiment du gouvernement magnifiquement conservé depuis l’époque du shogun et toujours utilisé comme bâtiment du gouvernement local jusqu’en 1969. De nombreuses pièces au début de la visite sont essentiellement des salles de tatamis vides (mais ce n’est pas une chose étrange au Japon, où les chambres sont généralement peu occupées par des meubles) avec l’indication sur ce qui était fait dans la pièce ou sur ceux qui y travaillaient ou y vivaient. Je termine ma visite par la zone de stockage du riz

Apres ca retour à l’auberge. Je montre la photo de l’animal au propriétaire de k’auberge et apparemment c’est un animal plutôt rare a voire. J’ai été chanceux sur le coup.

Au final, tres agréablement surpris par cette ville. C’est une ville pour se promener tranquillement :  de beaux paysages et maisons anciennes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités