Battambang : 21 au 22 Avril 2014

Jour 1 :

Ce matin nous quittons de bonne heure Siam Reap et ses temples pour rejoindre la ville de Battambang. Nous avons fait le choix de nous y rendre en bateau, ce qui nous permettra e découvrir la campagne cambodgienne, mais aussi la vie s’articulant autour du Mékong et ses villages flottants.

Un van vient nous récupère à 6h30 et nous amène à l’embarcadère d’où nous prenons notre bateau. Nous serons en tout une dizaine à voyagé. Notre bateau est plutôt grand et plus confortable que celui dans lequel je m’étais retrouvé au Myanmar.

La traversée jusqu’à Battambang  situé à environs  une centaine de kilomètres de Battambang dure environs 8h. Le trajet est particulièrement long  en raison de la période. Le mois d’avril est le mois le plus chaud de l’année et les niveaux d’eaux atteignent leurs niveaux le lus bas. L’embarcation doit donc faire attention lorsqu’elle navigue sur l’eau à ne pas heurter pierres ou branches.

Au cours de notre traversée,  les paysages et villages que nous traversons sont fascinant. Nous découvrons ainsi de nombreux villages flottants plus au moins pauvres. Ici, la vie est principalement orienté vers la pèche et nous découvrons par moments d’importants filet fixé à de petites embarcations permettant d’attraper les poissons.

Tout au long de la traversés les habitants nous font de grands signes de mains et sourirent. Ici les gens sont vraiment chaleureux. Lorsque nous traversons des villages, il arrive parfois que des habitants viennent nous rejoindre à bord du bateau. Pour cela, ils utilisent de petites embarcations en bois et sans moteur( pagode). Notre bateau est ainsi une sorte de « bateau bus » et récupèrent les villageois souhaitant se rendre à Battambang ou dans les villages flottants suivants. Nous voyageons ainsi avec de nombreux autres locaux.

Nous finissons par arriver à Battambang vers 15h. Il s’git de la 2ème ville du Cambodge par sa taille, et située au nord-ouest du pays. En arrivant, nous sommes accostés par de nombreux tuk tuk souhaitant nous amené aux guest houses. Nous partons ainsi avec un chauffeur s’autoproclamant le « best looking tuk tuk driver » en direction d’une auberge que j’avais repéré la veille sur internet.

Je souhaitais me rendre dans l’une des principales attractions de la ville : le « Bamboo train » et notre chauffeur nous propose de venir nous récupérer 1h plus tard pour nous y amener.  Le Bamboo compte parmi les expériences célèbres et pour cause : le Bamboo Train (ou “nory” en Khmer) se compose d’un plateau en bois d’une longueur d’environ 3m, entièrement recouvert de fines lattes de bamboo et déposé sur les rails. L’intérêt de ce procédé est qu’il permet de résoudre l’un des problèmes majeurs sur une ligne à rail unique : que faire quand un train arrive en sens opposé ? Avec le système de Bamboo train, la solution est simple : l’un des deux « trains » est rapidement démonté et déposé sur le sol à coté des rails afin de libérer la voie au train qui arrive en face ! Le système est vraiment bien pensé.

Nous voilà donc partis en fin d’après-midi à la station de Bamboo train, située à quelques kilomètres à l’extérieur de la ville. Nous achetons nos tickets et partageons notre Bamboo train avec une danoise qui était avec nous dans le bateau. Et nous voilà partis sur notre petit wagon de fortune à travers la campagne!

A plusieurs reprises, nous croisons des trains qui arrivent en sens inverse, mais à chaque fois ce sont ceux venant en sens inverse qi doivent démonter le wagon ! Le Bamboo train est devenue une véritable attraction touristique et nous croisons quelques wagons de touristes qui étaient eux aussi curieux de découvrir ce système ingénieux. Toutefois, le Bamboo train continue également d’être utilisé par la population locale, car cela leur permet de rejoindre rapidement leur village ou simplement transporter différents produits.

Au bout du trajet, nous arrivons dans un petit village en pleine campagne. Les gens du coin ont su tirer profit de la curiosité locale et vendent tout un tas de babioles sur le bord du chemin (boissons fraiches, noix de coco, artisanat local,…). Nous faisons un rapide tour à pied, puis nous voilà repartis en sens inverse à bord de notre petit train. Le soleil se couche progressivement sur la campagne et les couleurs sont magnifiques !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Pour notre deuxième jour à Battambang, nous partons explorer la campagne cambodgienne ! En effet, le principal attrait de la région est la campagne environnante, et la ville de Battambang en elle-même n’a pas grand intérêt. Nous partons ainsi avec notre chauffeur de la veille âgé de 25 ans. Il vient nous récupérer à 11h, nous profitons ainsi de la matinée pour visiter la ville et découvrons ainsi un marché local, ainsi que différentes maison colonial surplombant le Mékong.

A 11h, début notre journée en tuk tuk. Il nous dirige toute la journée à travers la campagne et nous fait découvrir les principaux points d’intérêts. Nous découvrons tout d’abord une ferme à crocodiles celle-ci regroupe plus de 400 crocodiles. Ils vendent les œufs aux pays voisin dont notamment la Chine et le Vietnam. J’en profite pour pénétrer dans un enclos et récupérer quelques dents de crocodiles.

Apres ca, nous nous découvrons de vieille demeure en bois, des temples,  des chauves souris, des plantations diverses et variées (et notamment, plantation de piments, mangues etc…), la rivière, la pêche, etc… la ballade est bien agréable.

En milieu d’après midi, nous nous rendons dans un temple. Ils nous faut monter plus de 350 marches pour nous y rendre et par cette chaleur c’est difficile, mais le lieu en vaut la peine. Je me rends ensuite dans une grotte située à proximité du temple et pour le coup la fraicheur de la cave fait vraiment du bien. Par contre, pour me dirigé à l’intérieur je n’avais que ma petite lampe de poche pour m’éclairer et les pilles étant pratiquement puisé. J’ai eu du mal à me diriger.  Heureusement, la grotte n’était pas très grande et J’avançais à tâtons, c’était bien marrant

Nous terminons la ballade par le “phnom sampeau”, une sorte de montagnes de calcaire qui offre une belle vue sur la plaine et la campagne. Malheureusement, cette montagne renferme aussi de tristes souvenirs : c’est à cet endroit que les Khmers rouges ont massacré de nombreuses personnes en les torturant avant de les jeter depuis le sommet de la montagne tout au fond du canyon…! Cela nous donne un premier aperçu des abominations commises par les Khmers rouges…

En fin de journée nous redescendons la montagne et assistons à un spectacle incroyable : des centaines de milliers de chauves souris quittant leur grotte à la tombée de la nuit pour partir se nourrir. C’était ahurissant. Pendant près d’une heure, à un débit incroyable, elles se dirigent dans la campagne avoisinante formant une sorte de « dragon » dans l’air. J’avais déjà visité des grottes avec chauves souris en Thaïlande, mais la c’était d’un tout autre niveau. La grotte contiendrait plus de 8 millions de chauves souris : juste magique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.