Santiago : 20 au 22 Décembre 2013

Jour 1 :

La veille, en arrivant a Santiago, j’ai eu du mal a trouver une auberge. Ce n’est qu’après 4 tentatives que j’ai enfin trouvé mon bonheur. Et quelle auberge !!! Il s’agit de l’hostel Plaza de Armas. Il s’agit d’un grand appartement situé au 7 étages et qui offre une vue superbe sur la Plaza de Armas. Cette auberge m’avait été recommandée par Paco, que j’avais rencontré à Bariloche, mais j’étais persuadé que l’auberge serait complète. Comme quoi, j’ai de la chance. Par contre, l’auberge n’est pas du tout indiqué et ca été plutôt dur de la trouver

Ce matin je pars à la découverte de la ville. Santiago est situé entre deux chaines montagneuses, les Andes et la cordillera cotieres. Bien que la ville se compose de 32 arrondissements, la pluparts des sites d’intérêts sont regroupé dans une poignées de quartiers.

Je commence ma visite par la catedral de Santiago. Je pars ensuite en direction du musée art pré colombien. Malheureusement celui-ci est fermé pour rénovation et ne rouvre que dans un mois.  Par chance, en discutant avec un ouvrier, celui –ci me laisse rentré dans le musé. Toutes les œuvres ont été retirées mais les bâtiments sont tout de même sympas.

Je continue ma visite par ancien congres.  Normalement ca ne se visite pas, mais j’ai demandé u garde à l’entré si je pouvais le visiter tout de meme. Par chance, une personne qui travaille au congré à accepter de me faire faire le tour. C’était plutôt sympa.

Je pars ensuite visiter dans l’ordre : le palais de la monnaie, la chambre de commerce, et la bibliothèque national.

Je me rend ensuite au cerro Santa Lucia. Il s’agit d’une colline aménagé en un superbe parc. Plusieurs chemins conduise jusqu’à la « Torre », mirador offrant une vue panoramique sur Santiago. Enfin, en fin de journée, je pars prendre un verre dans le quartier Bellavista Neighborhood. Quartier « branché de la ville ».

Le soir, je retourne sur la lace d’armes, et j’aperçois bon nombre de personnes jouant au échec. Je m’y essaye. Malheureusement, j’ai lamentablement perdu.

Le soir pour les festivités de Noel, un concert est organisé. Il s’agit d’un orchestre. Plutôt sympas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Pour mon second jour à Santiago, je pars visiter le musée Bella Artes.  Apres ca, je pars me promener dans la quartier Patronato et tombe par hasard sur un gigantesque marché aux fruit. J’y passe une bonne partie de l’après midi. J’en profite d’ailleurs pour acheter 1 kilo de Framboise et 1 kilo de fraise. Engloutit dans la journée.

En milieu d’après midi, je pars en direction du cimetière de Santiago. Celui-ci est gigantesque. On peu y apercevoir une suite de mausolée plus impressionnant les uns que les autres ; mausolée en forme de temples, de pyramides, ou bien une reproduction du Tage Mahal… Je l’ai trouvé encore plus impressionnant que celui de Buenos Aires.

En fin d’après midi, direction le « San Cristobal Hill ». Il s’agit d’une autre colline offrant une vue panoramique de la ville et surplombé par la vierge Marie.

Enfin, le soir je me rends dans un glacier considéré comme l’un des 25 meilleurs glaciers au monde. Je prends comme parfum : Dulce de Leche et banane orange. Très bon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Pour mon dernier jour à Santiago et en Amérique du Sud, je décide de retourner me promener dans la ville. Je pars visiter le musée national. Puis je passe le reste de l’après midi sur la colline Santa Lucia à profiter du soleil et de mes derniers moments ici. J’aime beaucoup cette ville et ca doit été très agréable à y vivre.

En fin d’après midi, direction l’aéroport et la Nouvelle Zélande.

Ainsi se termine mon périple d’environs cinq mois en Amérique du Sud. Je suis assez triste de quitter ce continent. J’ai vraiment été très très agréablement surpris. Les paysages y sont incroyables. Et pour ceux qui aiment marcher, c’et le pied.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.