El Chalten : 29 Novembre au 2 Décembre 2013

340254

Jour 1 :

Aujourd’hui je me réveil de bonne heure et pars accompagné de Simon faire du stop. Nous marchons quelques kilomètres pour sortir de la ville et rejoindre la route qui mène à El Chalten. Nous posons nos sac et débutons notre recherche de véhicule. Malheureusement cette route est une route peut emprunter et principalement « touristique ». Et il n’a pratiquement que des cars de touristes qui la prennent. On ne croise aucun camion et aucun véhicule ne s’arrête.

Apres plus de trois heures sur la route à essayer d’arrêter un véhicule, je finis par renoncer et nous retournons dans la ville en direction du terminal de bus. Un bus pour El Chalten part d’ici une heure, j’achète mon ticket. Ainsi ma première expérience de stop en Argentine n’aura pas été des plus fructueuses. Je ne dois pas être doué pour ca. Tant pis, au moins j’aurais essayé. Je ne pense pas néanmoins renouveler l’expérience de sitôt. Au final, nous arrivons vers 16h à El Chalten.

El Chalten signifie « sommet de feu ». La ville a été créée en 1985 dans le but de consolider la présence Argentine sur ce territoire disputé par le Chili. La ville est situé dans le secteur nord du parque nacional « los glacieres » et accueil chaque année des milliers de randonneurs. La ville est d’ailleurs considérée comme la capitale argentine du trekking et est le point de départ de nombreux sentiers de randonnées balisé. De nombreux alpinistes viennent également ici pour tenter l’ascension du Fitz Roy culminant à plus de 3400 mètres d’altitude et emblème de la région.

Etant donné qu’il fait jours jusqu’à 21 heures, nous décidons de partir faire une petite randonnée de 2 heure aller retour et qui nous amène jusqu’à une belle cascade.

Le soir, nous retournons à notre auberge ou nous retrouvons Guillaume et Natasha qui étaient avec nous à El Calafate. Nous nous retrouvons également avec une douzaine d’Israélien qui voyage en Patagonie depuis une quinzaine de jours. Ils sont très sympas, mais avec eux c’est impossible de dormir. De ce coté la, ils ne sont pas très respectueux. Je fais également la rencontre de deux sœurs qui font un tour du monde depuis 9 mois et qui retourne en France d’ici trois semaines : Kim et Lizlote. Enfin, je fais la rencontre d’un allemand qui voyage depuis deux ans en stop. Il vient de faire la route El Calafate – El Chalten et c‘est fait prendre rapidement….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 : Randonnée à la “laguna de los tres”, au pied du Fitz Roy :

En nous levant, nous découvrons un ciel bleu complètement dégagé. La journée s’annonce magnifique ! Nous décidons alors de nous lancer dans une randonnée de 28km A/R qui mène à la “laguna de los tres”, juste au pied du mont Fitz Roy.

Nous commençons par grimper à travers une forêt, et parvenons à un mirador qui offre une superbe vue sur le Fitz Roy. La randonnée est magnifique et les vues sur le Fitz Roy sont à couper le souffle, nos sommes plutôt chanceux car le Fitz Roy est réputé pour être souvent perdu dans les nuages. Nous pouvons également apercevoir le glacier piedras blancas.

Nous reprenons notre route et parcourons un sentier abrupte qui monte en lacet jusqu’à la laguna de los tres. Il s’agit d’un lac aux eaux glaciales. Malheureusement, le temps s’est couvert et le fitz roy se retrouve dans les nuages. La vue vaut tout de même le coup. 200 mètres plus loin, se trouve une autre lagune aux eaux bleues turquoises : magnifique.

Sur le chemin du retour nous faisons un léger détour pour nous rendre au mirador du glacier de los piedras blancas. La vue est plutôt sympa.

Le soir, nous passons de nouveau la soirée avec Guillaume et Natasha ainsi que Kim et Lizlote. Nous faisons également la rencontre d’une russe qui vient de passer un an a travailler en Antarctique. C’est photos sont magnifique et donnent envie. Par contre elle nous dit que les touristes qui font l’antarctique ne restent à chaque fois que quelques heures sur les iles et le reste du temps sur le bateau. Mais apparemment, ca vaut le coup.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 : Rando à la “laguna torre”, au pied du Cerro Torre :

Aujourd’hui nous décidons de nous rendre à la “laguna torre”, au pied du Cerro Torre. Natasha et guillaume devaient se joindre à nous, malheureusement Natasha s’est blessé au pied. Ce ne sera que Moi, Simon et Guillaume.

Le temps est assez couvert, du coup le paysage ne nous semble pas aussi grandiose qu’hier. De plus L’essentiel de la marche se fait dans la forêt. Nous avons tout de même de beaux points de vue sur le Cerro Torre (qui culmine à 3128m), malgré le fait qu’il soit caché dans la brume…

Après 2 heures de marche, nous arrivons devant la laguna Torre, juste au pied du Cerro Torre. Des petits icebergs flottent à la surface de l’eau, et nous pouvons apercevoir le glacier au loin. Nous longeons ensuite un sentier qui permet de s’en approcher au plus près. Régulièrement d’important bloc de glace s’effondre dans l’eau. Le spectacle est impressionnant. Ce n’est pas le Perito Moreno, mais c’est tout de même beau a voire.

De retour 0 el Chalten, nous faisons nos adieux à Guillaume et Natasha qui se rende à Puerto Natales. Apres presque deux semaine à voyagé avec Simon, c’est également l’heure dès au revoir. Le lendemain, il compte partir en stop du coté Chilien pour parcourir la carretera Austral. Voyagé avec lui aura été au final bien sympas.

Le soir, en faisant mes course au supermarché je recroise Alexandra et François. Je leur propose de se joindre à moi le lendemain pour faire une randonnée de 32 kilomètre a/r. De retour a l’auberge je fais la rencontre d’un Brésilien qui vient de passer 7 mois à Ushuaia et qui s’apprête à parcourir le continent Américain du Sud au nord. Plutôt courageux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 4 :

Au cours de la nuit il a beaucoup neigé et le temps s’est couvert. François et Alexandra préfèrent rester sur El Chalten, quant à moi je prends mon courage à deux mains et pars en direction du sentier. Aujourd’hui je souhaite me rendre à la laguna Toro qui offre un beau panorama sur un glacier.

Néanmoins, après une heure de marche j’aperçois une bifurcation. Je peux soit me rendre à la lagune Toro située à environs 4 heures de marche, ou bien au « loma del piegue tumbado » à 2 heure de marche et qui culmine à environ 1300 mètres d’altitude. Cette randonnée est la seule à offrir un beau point de vue sur le Cerro Torre et le Fiz Roy à la fois.

Je décide finalement de changer mes plans et par en direction du pic. Apres seulement 1 heure de marche j’arrive à la fin du sentier. De la, j’ai une superbe vue sur le Cerro Torre mais aussi le Fitz Roy. Il y a pas mal de nuages, mais la vue vaut tout de même le coup.

Je décide de pique niquer ici, et je fais la rencontre d’un allemand. Nous nous motivons pour escalader le pic. Apres 25 minutes d’ascension, nous arrivons au sommet. Nous sommes à 1300 mètres d’altitude et de la nous avons une vue à 360 degré sur la région des glaciers : c’est juste magique. On peut apercevoir la lagune Viedma, le Cerro Torre, le Fitz Roy et toutes les montagnes aux alentours simplement en tournant la tête.

Malgré le froid et le vent, nous restons plus d’une demi-heure au sommet et retournons ensuite sur El Chalten. Malgré le mauvais temps, faire cette randonnée aura été une très bonne surprise et m’aura permis découvrir un magnifique panorama du parc.

Le soir, je pars me coucher tôt car demain je dois me lever à 5h pour prendre le bus direction El Bolson.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités