Franz Jossef : 3 au 4 Janvier 2014

Jour 1 :

Ce matin nous partons en direction de Franz Joseph. Cette ville sert de camp de base à ceux qui souhaitent partir explorer un important glacier : le « Franz Joseph ».

Apres moins d’une demi-heure de trajet, nous faisons un premier arrêt dans l’un des nombreux parcs du pays : le Tauranga seal colony. Il s’agit d’une promenade qui longe la cote sur plusieurs kilomètres. Le lieu est notamment réputé pour abriter l’une des plus grandes colonies d’otarie de Nouvelle Zélande. Il est également parfois possible d’y apercevoir des pingouins.

Apres une petite demi-heure de marche, nous finissons effectivement par apercevoir une dizaine d’otaries profitant d’une éclaircie pour faire bronzette sur un rocher. Par contre, aucun pingouin à l’horizon. Néanmoins, la balade vaut en elle-même le détour. Une succession de roche se dressant dans la mer. Le cadre est spectaculaire.

Nous reprenons la route et faisons notre second arrêt de la journée : le « Paparoa national park ». Il s’agit d’un très court sentier (moins d’un kilomètre) qui mène au bord du littoral et permet de découvrir une importante cascade. Bien évidement, je décide de m’approcher au plus près de la chute d’eau et je finis complètement trempé. Mais ca valait le coup.

Enfin, dernier arrêt de la journée : le Punakaiki pancake road connue pour ses exceptionnelles Pancake Rocks et leurs cavités. Principale attraction touristique de la région et situées à Dolomite Points, ces roches de calcaires très érodées ressemblent à des piles de crêpes ! A marée haute, l’eau s’y engouffre et jaillit violemment de ses cavités telles des geysers maritimes verticaux.

 Lorsque nous y arrivons il se met à pleuvoir. La plupart des personnes décident de ne pas y aller et de rester dans le bus. Seul quelques courageux décident de partir braver les intempéries, dont je fais partie bien évidemment. Malgré la pluie, le paysage est superbe. Sur le sentier qui longe la Pancake Road, je décide d’escalader une barrière de sécurité pour accéder aux roches. Je me retrouve donc sur ces fameuses « crêpes » avec d’important jet d’eaux qui jaillissent des différentes cavités : plutôt sympa et une belle photo au final.

Nous partons ensuit récupérer de nouveau voyageur : Joell (Hollande 21 ans) et Magnus (Danemark 21 ans), plutôt sympas.

En fin de journée, nous finissons par arriver à Franz Joseph. Le soir nous partons au bar de l’hôtel. Un concours de limbo y est organisé. Je termine deuxième. Ma récompense : un repas et des boissons gratuites à Queenstown.

Demain, je suis supposé partir explorer le glacier Franz Joseph. Néanmoins pour s’y rendre il faut prendre un hélicoptère, et en raison des intempéries, cela fait presque deux semaines que personnes n’a put y accéder. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Ce matin lorsque je me réveil j’ai l’agréable surprise de découvrir un ciel parfaitement bleu. Merci encore à ma bonne étoile. Le rendez vous est donc fixé 9h30 du matin. C’est partie pour l’ascension du glacier. Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le lieu est facile d’accès grâce à sa basse altitude. Avec les glaciers argentins, le Fox et le Franz Josef sont les seuls glaciers de la planète à se retrouver pratiquement au même niveau que celui de la mer.

Je pars ainsi avec Casper, Charlotte, Joell et Magnus en direction de l’agence pour nous équiper : pantalon, veste, chaussures et surtout crampons. Nous serons au total un groupe de 10 personnes à faire l’ascension. Il nous faut ensuite nous rendre à l’héliport situé à 50 mètres de l’agence. C’est partit pour trois minutes de vol au dessus du glacier. Il s’agit de mon premier vol en hélicoptère. Les sensations sont assez étranges et la vue sur le glacier incroyable.

L’hélicoptère finis par se poser sur le glacier. Nos enfilons nos crampons et c’est partis pour une marche d’environs 3 heures. En raison du beau temps, nous avons une parfaite vue sur les différentes montagnes alentour et leurs sommets enneigés.

Au cours de l’expédition, nous traversons différents murs de glace, cavités et chemins étroits. Heureusement les  crampons facilitent les déplacements. La glace est d’une couleur bleu incroyable et en raison de la réflexion du soleil il nous faut constamment porter nos lunettes de soleil. Notre guide nous explique également comment à été formé le glacier.

Après 3 heures passé à explorer le glacier de long en large, il nous faut reprendre de nouveau l’hélicoptère pour retourner sur Franz Joseph. Ainsi se termine ma journée sur le glacier. Cela aura été une très belle journée et marché sur un glacier est une sensation vraiment incroyable.

En fin d’après midi, pour nous remettre de notre expérience nous partons nous baigner dans des eaux chaudes. L’endroit est constitué de trois bassins d’eaux chaudes; Le premier à une température de 36 degré, le seconde à 38 degré et enfin le troisième à 40 degré. Nous  restons presque deux heures dans l’eau. La sensation est plutôt agréable, et la différence entre une eau à 36 et 40 degré est plutôt impressionnante.

Le soir je pars courir avec Marc dans l’un des sentiers des environs. Nous finissons par arriver au pied d’une belle cascade. Malheureusement, jogging oblige, je n’avais pas pris l’appareil photos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités