Hanoi : 20 au 22 Mai 2014

Jour 1 :

Ce matin je quitte Cat Ba pour Hanoi. Pour s’y rendre deux possibilité : passer par une agence qui s’occuper de tout et prend au passage une belle commission, ou s’y prendre par soi même en bateau (jusqu’à Haiphong) puis en train ou en bus jusqu’à Hanoi.

Je décide de m’y rendre par moi-même. Je me lève ainsi à 5h du matin et pars prendre un ferry qui m’emmène jusqu’à Haiphong. La traversée dure trois heures (il existe des bateaux plus rapide mais qui coute plus cher) et par rejoindre la gare. Par chance, à peine arrivé je découvre qu’un train pour Hanoi pars dans 5 minutes. Et, après 2h30 de train, me voila à Hanoi, capitale du Vietnam. La gare étant situé en centre ville, c’est à pied que je rejoins une auberge dont on m’avait parlé.

Souhaitant me rendre ensuite en Chine, je pars en direction du consulat avec les papiers nécessaire à ma demande de visa. J’avais espéré passer par une agence, mais il y a actuellement des tensions entre le Vietnam et la Chine et toutes les agences me disent qu’il faut mieux le faire par moi-même. Malheureusement, en n’y arrivant je découvre que le consulat n’est ouvert que le matin.

Je pars donc en début d’après midi me promener dans la ville et pars notamment en direction du musée militaire, du parc Lénine, du mausolée d’Ho Chi Minh et du palais présidentiel. Je continue ensuite ma visite de la ville par la plus vieille pagode de la ville : Tra’n Quo’c.

Apres ca, je pars en direction de la gare pour réserver mon billet de train pour demain soir : direction Sapa.

En fin d’après midi, je retourne vers mon auberge situé dans le quartier historique. Il s’agit d’un quartier également appelé le vieux quartier des 36 rues. Constitué à partir du XV siècle, il s’agit d’un ensemble de rue à l’urbanisme désorganisé. Chaque rue a pris une spécialité professionnel, représentant un seul métier ou corporation, souvent celle d’un village entier. Ainsi sont dédié au textile, d’autre au tabac etc… Néanmoins, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui, ce sont principalement des agences vendant des tours organisés ou bien des boutiques de souvenir. Mais le quartier n’en reste pas moins attachant, même si cela ne m’emballe pas plus que ca.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Ce matin, réveil à 7h et après un bon petit déjeuner pars en direction du consulat. Et c’est le début des ennuis. Arrivé au consulat, une des pièces qu’il me demandait parmi tant d’autres était une réservation dans un hôtel.  J’avais donc réservé un hôtel à Hong Kong pour ma première nuit, mais apparemment ce n’est pas la chine. Donc, j ai dut retourner à mon auberge pour faire une autre réservation dans une ville en chine.

La femme au guichet récupère mon dossier et me dit de revenir demain pour savoir si je peux me rendre ou non en Chine. Si la réponse est positive, il me faudra encore attendre 5 jours (weekend oblige) avant de récupérer mon passeport. Ce qui est bien plus long que ce que j’espérais. J’aurais ainsi mon visa que le 27 Mai. Je dois donc rester au Vietnam au minimum jusqu’à cette date.

De plus, je comptais partir pour sapa ce soir en train, mais vu que je dois retourner a l ambassade le lendemain, je suis bloqué à Hanoi un jour de plus. Je pars donc ensuite à la gare pour annuler mon billet.

Autre chose assez « amusante », j avais fais le check out à mon hôtel avant de me rendre au consulat et quant je suis revenu, il était plein. Je suis donc parti en rechercher un autre mais il me demande toujours mon passeport, et j’ai seulement la photocopie de mon passeport mais pas du visa vietnamien. Ainsi aucun hôtel ne veut me prendre. Par chance, j ai tout de même réussit à en trouver un.

J’ai passé ensuite le reste de l’après midi à me promener dans la ville en espérant une réponse positive du consulat pour demain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Ce matin, je m rends de nouveau à l’ambassade en espérant qu’une seul chose que ma demande de visa est été accepté. Lorsque j’arrive au guichet, la personne me tend un ticket. Apparemment mon visa a été accepté et il me faut payer le visa : 30 dollars. Quel soulagement.

Pour payer son visa, il faut par contre se rendre à la seul banque chinoise de la ville situé à 3 kilomètres de la. A l’ambassade, je fais la rencontre d’un Italien de 32 ans qui doit aussi se rendre à la banque pour payer le visa. Nous nous y rendons donc ensemble et à pied.

Apres avoir payé le visa, nous retournons à l’ambassade pour qu’il puisse récupérer son passeport. A l’ambassade, je fais la rencontre d’une française qui s’est vu refusé sa demande de visa. Il lui demande de réserver tous ses hôtels pour la totalité de son séjour. En gros, avoir son visa, c’est vraiment aléatoire. Pour le coup, j’ai eu de la chance et je peux remercier ma bonne étoile.

Apres ca je pars avec Lucio me promener dans la ville. Puis en début d’après je pars réserver mon train pour le soir. Je me rends ensuite à l’ancienne prison d’Hanoi : Hoa Lo Prison. Je tombe par hasard sur Antoine et Cécile avec qui j’avais fais l’excursion à Along. Nous passons le reste de l’après midi ensemble. Et, vu qu’aujourd’hui on dépasse les 40, nous partons prendre un verre.

Nous nous séparons vers 16h, car ils doivent partir prendre un bus pour Ventiane (soit 24h de bus) et pars retrouver Lucio à son auberge. Le soir, nous partons mangé puis me rend en direction de la gare.

J’ai décidé de voyager dans le wagon le moins chère, c’est-à-dire des sièges durs en bois. Je suis assis avec trois jeunes vietnamiens qui ne parlent pas un mot d’anglais. Mais c’est assez marrant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités