Pak Chong : 5 au 7 Mars 2014

Jour 1 :

Après plus d’1h30 de vol, notre avion atterrit vers 15h00 à Bangkok. Je récupère ma valise, obtiens mon visa et fais mes aux revoir à Mark. En effet, je décide de partir dans l’est de la Thaïlande. Quant à lui, il ne lui reste plus qu’une semaine avant de retourner au Pays Bas, et il à décidé de la passer sur les plages du Cambodge. Ainsi, nous auront passé en tout plus de 40 jours à voyager ensemble à travers 4 pays (Nouvelle Zélande, Australie, Thaïlande et Myanmar). Ce qui est plutôt pas mal.

Nous nous séparons donc à l’aéroport et je pars prendre un bus qui doit m’amener au nord de Bangkok. Ca me fait drôle de voyagé de nouveau seul.
Dans le bus, je demande à la contrôleuses de m’indiquer lorsque nous arriverons à la station « victory monument ». Bien évidemment, elle oublie de me prévenir et ce n’est que deux arrêts plus tard qu’elle me dis que j’ai manqué l’arrêt. Je me retrouve donc à faire demi-tour a pied en direction de « victory monument » ou sont situé les mini vans devant m’amener à ma prochaine destination : Pak chong et son parc national  situé à une centaine de kilomètre de Bangkok.

Apres plus de 3h de routes (m’étant retrouvé dan les embouteillages de Bangkok), j’arrive enfin dans la ville. N’ayant pas réservé d’auberge, je me mets a déambuler au hasard dans la ville. Je finis par demander mon chemin auprès d’une personne tenant un stand de nourriture. Malheureusement, il ne parle pas un seul mot d’anglais. Heureusement, son unique client quant à lui le parle. N’ayant trouvé aucune auberge, je lui demande si il c’est ou est situé l’une des auberges inscrite dans le lonely Planet. Il me répond que celle-ci est situé en dehors de la ville, à une quinzaine de kilomètres de la. Il appelle l’auberge pour moi et il s’avère qu’elle est complète. Il me dit alors de m’assoir à sa table, me commande à manger et à boire et me dis qu’il va m’aider à en trouver une. Apres m’avoir offert le repas, je monte sur son scooter et il m’amène au niveau d’un hôtel qui à une chambre de libre. Je le remercie de son aide. Encore une belle rencontre de faite.

Apres avoir déposé mes affaires, je me renseigne auprès de l’hôtel sur les différentes excursions qu’il est possible de faire dans le parc. Il téléphone pour moi à l’auberge Greenleaf dans laquelle je souhaitais allé et qui organise des tours dans le parc. Je réserve avec eux une excursion pour demain.

Le soir, en me servant de mon pc, le chargeur me lâche. Depuis quelques jours, celui-ci ne marché plus très bien et ce soir il y’a dut avoir un faux contact et un bout du câble à cramé. Il est inutilisable, il va me falloir trouver une nouvelle prise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

A 7h30, une personne vient me recuper et m’emene à l’auberge Greenleaf. Je fais la rencontres de autres personnes avec qui je vais passer cette journée puis partons en direction du parc national Khao Yai.

Le parc national de Khao Yai a été fondé en 1962. Il est l’un des plus grands parcs nationaux du pays et l’un des plus renommés. Il constitue également l’une des plus vastes forêts d’Asie. Il fait partie du Patrimoine National de l’ASEAN et du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le parc possède une superficie de 2 168 km² pour approximativement 80 km de longueur est-ouest. La faune de Khao Yai y vit en liberté. Chaque animal détermine donc son territoire dans les lieux qui lui sont propres (plaine, forêt, etc). Près de 70 espèces de mammifères y sont recensées. Approximativement 250 éléphants sauvages vivent dans le parc, ainsi que des cerfs, des ours, des cochons sauvages, des léopards, des tigres et des singes macaques et gibbons.

Ainsi au cours de la journée, nous avons eu la chance d’apercevoir différents singes macaques, des gibbons, des cerfs, mais aussi insectes et reptiles. Le parc comprend une dizaine de parcours de randonnée d’une longueur de 2 à 8 kilomètres. En fin de matinée, nous partons en faire un d’environs 3 kilomètres, qui nous permet de découvrir la forêt ambiante. Il nous guide à travers la savane et nous montre tout un tas d’arbres gigantesques dont certains ont 500 ans ! On se sent petit à côté de ca !

Nous partons ensuite rejoindre une chute d’eau qui est notamment célèbre pour avoir servit de décor dans le film « la plage ».

Enfin, vers 17h, nous partons à la recherche des fameux éléphants sauvages. Notre guide nous prévient qu’il arrive parfois de ne pas en voire. C’était notamment le cas la veille et que nous serons chanceux si nous les apercevons car leur nombre reste minime compte tenu de la superficie du parc. Par chance, après plus d’une demi-heure à déambuler dans le parc, nous en apercevons un. Il est gigantesque. Notre guide nous dit de ne pas sortir du véhicule, mais nous nous approchons relativement près de l’animal.

Vers 18h, nous retournons vers la sortie du parc, et en chemin nous apercevons de nouveau un autre éléphant. J’ai vraiment de la chance, cela aura été une très belle journée et nous auront aperçut de nombreux animaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Aujourd’hui, j’ai prévu de faire une nouvelle, mais celle-ci ne débute qu’en début d’après midi. Je profite donc de ma matinée pour partir visiter la ville et surtout rechercher un nouveau chargeur pour mon PC. Malheureusement, celui-ci est quelque peu particulier et aucun des 5 magasin de la ville n’a ce type de chargeur (mini pc).

Heureusement, à ma sixième tentative, le vendeur me dit qu’il peut le réparer. Il se met à couper le câble, nettoyer la partie brulé, reconnecte les câbles ensemble puis les ressoudes. Et au miracle, la prise fonctionne de nouveau même si va falloir que j’en prenne un peu plus soin.

Vers 15h, on vient de nouveau me cherché. Cette après midi est dédié à l’observation des chauves souris. Nous partons tout d’abord en direction d’une rivière ou les habitants viennent en général se baigner. Nous partons ensuite explorer une grotte ou habitent des milliers de chauves souris. Notre guide nous remet des lampes de torches et nous partons à leur recherche. Ce n’était pas bien difficile de les trouver, elles sont partout. Nous nous approchons au plus près d’eux, c’est incroyable. Il nous apprend que les excrément de chauves souris se vendent a plusieurs centaines d’euros la tonne.

Nous partons ensuite en direction d’une nouvelle cave. Néanmoins, nous ne pouvons pas y entré. Il y’aurait environs 2 millions de chauves souris qui vivraient ici. Nous attendons la tombée de la nuit et ce n’est à 18h35, qu’elles commencent à sortir.

Vers 19h30, je retourne à mon auberge. Ce soir, je me rends dans la ville d’Ayuthaya. La ville n’est qu’a une centaine de kilomètre de Pak chong. J’ai décidé de m‘y rendre en train. Néanmoins, mon train ne part qu’à 2h30 du matin et arrive à 5h30. Je patiente ainsi jusqu’à minuit à l’auberge, puis je pars en direction de la gare. Au final, le train à une demi heure de retard. Je me retrouve dans un wagon, bondé de monde sur des sièges plutôt inconfortable. Mais bon, je suis tellement fatigué que je m’endors rapidement et j’arrive dans la ville à 6h. Etant encore tot, je pars m’allonger sur un des bancs de la gare.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités