Bali : 6 au 9 Aout 2014

Jour 1 :

Etant donné que j’ai quatre jours sur l’ile, je décide de ne pas me presser et de passer le premier jour à me reposer et visiter la ville.

Ubud est située au centre de l’île de Bali, entre les rizières et les ravins escarpés. Le tourisme est focalisé sur la culture, le yoga et la nature. Contrairement au pôle touristique du sud de Bali, Ubud est le domaine des forêts, des rivières et des températures plus fraîches. Ainsi, la ville est considérée comme le centre du tourisme culturel et artistique de l’île.

La rue principale est Jalan Raya Ubud (Jalan Raya signifie « rue principale »). Elle traverse d’Est en Ouest le centre de la ville, et comporte de nombreux commerces notamment d’art, des cafés, des restaurants et des hôtels. Deux autres longues rues, Jalan Monkey Forest et Jalan Hanoman, s’étendent au sud de Jalan Raya Ubud. À proximité du marché traditionnel, et à l’intersection de la Jalan Monkey Forest et Jalan Raya Ubud, se trouve le vaste palais Puri Saren Agung

Je me rends ensuite au niveau de La forêt des singes d’Ubud est une réserve naturelle sacrée, située à l’extrémité sud de Jalan Monkey Forest. Elle abrite le temple de Dalem Agung Padantegal et plus de 200 macaques à longue queue (Macaca fascicularis).

Apres la visite de la ville, je pars à pied en direction des rizières situées quelque peu en retrait de la ville. En effet, Ubud est principalement connue pour être entouré de très belles rizières. Les rizières, à Bali, constituent un des charmes majeurs du paysage. Se promener sur les petites routes de montagne permet non seulement d’échapper à l’agitation du bord de plage, mais d’admirer les cultures en terrasse avec, de ci, de là, parfois, un templion. Et effectivement, les rizières sont très belles. Je passe le reste de l’après midi à observer les personnes travaillant ici. L’endroit est vraiment calme et reposant. Encore une foi c’est incroyable de se dire qu’a à peine une centaine de mètres de l’endroit ou je suis, se trouve une rue extrêmement animée et remplis de touristes. A se demander pourquoi personne ne vient ici, mais c’est tant mieux pour moi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Aujourd’hui je décide de continuer mon exploration des rizières et décide de me rendre dans la ville de Jatiluwih. Pour cela il me faut louer un scooter. Espérons qu’il n’y aura pas d’incident cette fois ci.

Jatiluwih se trouve à deux heures d’Ubud et signifie vraiment quelque chose de merveilleux. Il s’agit d’une zone de rizières, dans laquelle les champs continuent sur 18 kilomètres. L’endroit a été reconnu par l’UNESCO. C’est effectivement un très bel endroit, et je passe une bonne partie de la matinée à me balader dans ces rizières. Néanmoins, je dois reconnaitre que les rizières en Chine et surtout celle de Sapa au Vietnam m’ont beaucoup plus impressionné.

Apres ca je reprends le scooter et me dirige un peu plus au nord de l’ile, au lac Bretan. Il s’agit du deuxième plus grand lac de l´île de Bali. Il se trouve à plus de 1000m d´altitude, et c´est un ancien cratère de volcan, qui s´est rempli d´eau. Le lac a un temple dédié à la déesse Dewi Danu. Le temple est assez beau à voire.

Enfin, je décide de retourner à Ubud. Il me faut plus de 2h de route pour retourner dans la ville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Aujourd’hui je décide de reprendre le scooter et de remonter au nord de l’ile, au niveau du lac Batur. Pour m’y rendre, je me perds quelques peu et me retrouve à traverser de petite village sur une route complètement défoncé, mais le coin était vraiment beau à traverser.

 C’est finalement après deux heures de route que je finis par arrivé au lac Batur. Le lac est situé au pied du volcan Gunung Batur. La vue sur la montagne est très belle. Malheureusement, le vocal est quelque peu dans le brouillard mais c’est tout de même impressionnant. Il m’était possible d’en faire l’ascension de nuit avec guide, mais après Java j’ai décidé de ne pas le faire.

 Je me rends ensuite au temple hindouiste de Besakih. Il s’agit du plus grand et le plus impressionnant des temples de Bali. Appelé Pura Besakih en balinais, il se trouve à l’est de l’île, sur les pentes du Mont Agung, le principal volcan de Bali. Il daterait du XIVème siècle et mérite vraiment le détour. L’endroit est immense, puisque Besakih est en fait constitué de 22 temples qui s’étalent sur les hauteurs. Difficile de tout voir, mais il faut absolument se rendre au sommet pour admirer la vue sur l’architecture à 11 étages de certains bâtiments. Le temple a échappé de justesse à la destruction en 1963 lors d’une éruption qui fit plus de 1700 morts dans le village. Ce « miracle » renforça la ferveur des pratiquants.

 Malheureusement, je me suis retrouvé en rade de batterie et donc je n’ai pas pris de photos. Tant pis.

Je décide ensuite de retourner à l’auberge recharge mon appareil, puis en milieu d’apres midi par cette fois-ci au sud de l’ile, dans la vile de Kuta

 Kuta Beach est certainement la plage la plus connue de Bali, pour ne pas dire d’Indonésie. La ville constitue en un axe de circulation proche de l’asphyxie, et remplie de bars techno où se gavent de bière les touristes en tout genre dont principalement des australiens. La plage quant à elle, est bondée de touristes et de marchands en tout genre.

 Néanmoins cette plage vaut le détour pour deux raisons : son exposition plein ouest, qui offre des couchers de soleils à n’en plus finir, dignes de cartes postales, avec une couleur orangée flamboyante qui lui assure d’être la star des appareils photos. Et puis ses vagues ! Kuta Beach est LE spot idéal pour se mettre au surf : Vagues franches et larges, beaucoup d’espace, beaucoup de clubs… Bref ceci explique cela.

Ainsi je pars longer la plage à pied et admire ce fameux couché de soleil, malheureusement quelque peu caché par les nuages.

Apres ca retour à l’auberge.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 4 :

Pour mon dernier jour à Bali, c’est quelque peu déprimé que je décide de rester à Ubud. Je passe ainsi la matinée à me promener de nouveau dans Ubud, puis pars en début midi dans un centre de massage. Il s’agir probablement de mon dernier massage avant bien longtemps. 1h pour 6$ c’est tout de même beau. Surtout qu’il était parfait.

Apres ca retour à l’auberge, range quelque peu mes affaires et pars prendre un bus devant m’amener à l’aéroport de Denpasar. J’y arrive ers 20h. Mon vol n’étant qu’à 6h le lendemain, je passerais donc ma dernière nuit à l’aéroport : Backpacker jusqu’au bout.

Ainsi se termine mon voyage en Indonésie. Dans l’ensemble j’aurais aimé l’Indonésie même si je regrette de m’y être rendu pendant la période la plus touristique. Cela a quelque peu gâché mon séjour. Néanmoins, ce pays offre de superbes paysages et l’ascension des volcans reste une expérience unique au monde, et qui à elle seul vaut de se rendre dans ce pays.

Ce diaporama nécessite JavaScript.