Les frais bancaires

cochonLorsque l’on part à l’étranger, une chose importante à ne pas négliger est les frais bancaire. L’utilisation de sa carte bancaire en voyage est incontournable. Néanmoins, sur une longue période, les frais bancaires peuvent finir par représenter une somme importante et amputer une partie de son budget.

Les frais bancaires sont les frais que prélève votre banque ainsi que la banque dans laquelle vous retirez votre argent à l’étranger. Ces frais varient en général de 3 à 15 €.

Ainsi, les frais bancaires peuvent très rapidement faire monter le budget. C’est pourquoi avant de partir, il est important de faire un comparatif des différentes offres proposées par les banques. Dans certains cas, les frais bancaires  peuvent atteindre plusieurs centaines d’euros.

Par exemple, pour un retrait avec une carte visa premier chez la caisse d’épargne une commission de 2,80% + 3,20€ de frais fixe s’applique. A cela, il faut également rajouter le prix de la carte bleue qui revient à 126€ par an. La société générale, quant à elle, facture 3€ + 2,70% par retrait d’espèces.

Comment limiter les frais bancaires :

1. Les banques en ligne

Les banques en ligne permettent de faire d’importantes économies sur les frais de retrait à l’étranger. La plupart d’entre elles proposent en général une carte Visa Premier ou MasterCard Gold gratuite (sous conditions de revenus ou d’épargne).  Elles permettent également  une gestion des comptes plus efficaces ainsi que des horaires d’ouvertures plus étendue (de 9h a 20h en semaine et de 8h a 16h le weekend).

2. Société Générale : Jazz Option Internationale

La Société Générale propose une option qui permet d’être exonéré des commissions sur tous les retraits effectués à l’étranger en échange d’un abonnement mensuel. L’abonnement à l’option Jazz International pour une carte Visa Premier revient à 24,10 € euros par mois pour les plus de 29 ans. De 18 à 25 ans il y a une réduction de 50% et de 25 à 29 ans, une réduction de 30% la première année. La durée minimale d’adhésion à l’option Internationale est de 1 an.

3. HSBC ou BNP Paribas

Il est aussi possible de réduire ses frais bancaires en ouvrant un compte chez HSBC ou BNP Paribas. Dans les deux cas on ne paye pas de frais sur les retraits effectués dans les distributeurs du réseau à l’étranger. Par contre on paye des frais si on retire de l’argent dans d’autres banques. Il faut savoir que dans certains pays il est difficile de trouver des banques membre du même réseau.

4. Avoir moins de 26 ans.

La plupart des banques proposent des offres spéciales pour es étudiants ou bien les moins de 26 ans. Par exemple, la caisse d’épargne propose une option qui coute 1€ par mois et qui permet d’effectuer 4 retraits par mois sans commission.

 Les cartes gold ou premiers :

L’intérêt d’avoir une carte gold ou visa premier est principalement lié aux services d’assurance et d’assistance qui en découlent. En effet, des lors qu’un paiement a été effectué avec la carte (billet avion, location véhicule, billets de bus…), celle-ci vous couvre automatiquement pour une durée maximum de 90 jours.  La carte couvre ainsi tous les risques liés aux voyages : retard de vol, perte de bagages, perte des papiers…

Par exemple lorsqu’on loue un véhicule, il n’est pas utile de souscrire une assurance : le simple fait d’utiliser la carte bleue garantit une couverture en cas d’incident.

Certains voyageurs paient leur billet tour du monde avec leur carte pour éviter d’avoir à payer une assurance au cours des trois premier mois de leur voyage. Néanmoins, rien ne vaudra jamais réellement une véritable assurance. De plus, les conditions pour obtenir un remboursement, peuvent s’avérer laborieuses et prendre énormément de temps.

Conseil à respecter :

Limiter le nombre de retraits : chaque retrait engage des commissions et des charges. La solution est donc de limiter au maximum le nombre de retrait. Cela signifie retirer en général entre 150 et 200€ et par la suite payer en cash. De plus, il vaut mieux faire peu de retraits pour de gros montants car une partie des frais des banques étrangères est fixe, quel que soit le montant retiré.

Privilégiez les retraits aux DAB : les retraits réalisés aux guichets des établissements financiers, aux aéroports,  ou aux bureaux de change coutent plus cher. Enfin, privilégier toujours un  distributeur accolé à une banque ouverte. Si la carte se fait avaler, il est possible de la récupérer rapidement.

Il faut être discret lorsque l’on retire de l’argent d’un distributeur. Comme cela peut-être une grosse liasse de billets, mieux vaut les ranger rapidement et ne pas les laisser à  la vue de tous.

Cacher son argent liquide à plusieurs endroits : le fait de limiter le nombre de retraits a pour conséquence de se retrouver avec beaucoup de liquidités sur soi. C’est pourquoi il est conseillé de cacher son argent liquide à plusieurs endroits. Il est également préférable d’avoir sur soi un porte monnaie factice avec quelques liquidités pour pouvoir le remettre en cas d’agression et ne pas frustrer le voleur.

Prévoyez toujours plus que pas assez. Il est toujours possible de changer l’argent restant au dernier moment. Cela évite d’avoir à chercher un autre distributeur lorsque l’on n’a plus d’argent. Dans certains pays, il y en a peu.

Les frais de change : Mieux vaut changer  son argent local avant de quitter un pays.

Partir avec 2 cartes différentes : De préférence, avoir une Master-card et une Visa. En effet, les distributeurs acceptent presque toujours la Master-Card et la Visa. Pourtant, il peut parfois arrivé qu’un distributeur n’accepte qu’un seul type de carte. En Asie la plus répandue est la Master-Card, c’est l’inverse en Amérique du sud. De plus, il est important de les ranger à deux endroits différents, ce qui permet d’avoir une carte de secours en cas de perte ou de vol. Il est également important de vérifier que la date d’expiration de sa carte bancaire est supérieure à la date de retour de son voyage.

 Prévoir les numéros nécessaires pour faire opposition : conservez sur soi le numéro de sa banque en cas de vol ou de perte de sa Carte bancaire. En cas de problème appelez directement Visa ou MasterCard. Notez à part les 16 chiffres de sa carte bancaire ainsi que sa date d’expiration : ils sont demandés pour faire opposition en cas de perte ou de vol.

Éviter les paiements avec votre carte bancaire dans les petites structures : permet de réduire les frais ou tout simplement se faire escroquer (sécurité pour éviter les fraudes).

Prévenir sa banque de son voyage. Certaines banques ont des mécanismes anti-fraude qui bloquent automatiquement les comptes en cas de retraits importants et répétés à l’étranger. Mieux vaut donc les prévenir.

 Donner une procuration à une personne de confiance. Cela simplifie les choses en cas de problème

Garder quelques dollars et euros sur soi : cela peut être utile pour changer de l’argent en arrivant dans un nouveau pays.

Au final :

Après Réflexion, j’ai fait le choix de partir avec deux cartes bancaires :

  • Une visa classique chez la caisse d’épargne avec l’option international pour les moins de 26 ans,
  • Une Visa premier chez Boursorama.