Bagan : 21 au 22 Février 2014

Jour 1 :

Apres une nuit dans le bus, nous arrivons à Bagan au alentour de 5h du matin. Nous parton à la recherche d’une auberge et finissons par en trouver une. On en profite pour se reposer. Ce n’est que vers 9h, que nous émergeons.

Aujourd’hui nous décidons de partir explorer la ville en Vélo. Bagan est un vaste site archéologique bouddhique de près de 50 kilomètres carrés situé dans la Région de Mandalay, dans la plaine centrale de la Birmanie. Du IXe siècle au XIIIe siècle, Bagan a été la capitale du royaume de Pagan, le premier empire birman. Cette ville est célèbre en raison du nombre importants de tempes situé dans la région : plus de 2834 monuments on été recensés, dont de nombreux en ruines. C’est un site archéologique parmi les plus beaux et les plus impressionnants d’Asie. Néanmoins, les temples se trouvent dans une zone sismique et ont subi de nombreux tremblements de terre ayant provoqué de graves dégâts, l’un des plus importants et destructeurs ayant eu lieu en juillet 1975.

Plusieurs monuments ont été restaurés après le tremblement de terre de 1975, mais dès les années quatre-vingt-dix, une vague de restaurations entreprises sous l’égide du gouvernement birman. Ces restaurations, qui s’assimilent souvent à des reconstructions, sont financées par des donations des fidèles bouddhistes. Ces interventions ont empêché l’inscription du site au patrimoine mondial de l’humanité.

Ainsi, nous passons la matinée à déambuler au hasard au milieu de ces milliers de pagodes. Presque toutes les pagodes sont laissé ouvertes aux visiteurs. On découvre ainsi de nombreuses pagodes situé au milieu d’une forêt luxuriante et recouverte d’herbe. J’ai quelque peu l’impression d’être Indiana Jones. Il est parfois possible de monter au sommet des pagodes, ce qui permet d’avoir une vue a 360 degré sur la région et les pagodes. C’est tout simplement spectaculaire.

Quelques pagodes sont plus « célèbre » que d’autres, mais c’est généralement la qu’on retrouve la masse de touriste. Rien ne vaut au final de s’aventurer au hasard dans la brousse et tomber au hasard sur une pagode qui donne l’impression d’être abandonné et dont on pourrait être les premier à la découvrir.

En début d’après midi, nous faisons la rencontre de deux personnes : Leila et Monica qui ont un peu près notre âge et qui sont comme Marc, Néerlandaise. Depuis, le début de notre voyage, c’est la première fois que l’on rencontre des personnes de notre âge. Il faut savoir que la moyenne d’âge des personnes que l’on a rencontré et voyage au Myanmar tourne plus au alentour des 60 – 70 ans.

Ainsi, nous passons le reste de l’après midi à visiter ensemble les différentes pagodes. En début de soirée, nous décidons de retourner a l’une des pagodes que nous avions visité en matinée pour pouvoir assister au couché de soleil. Lorsque nous arrivons, 3 personnes sont déjà présentes. Depuis le sommet du la pagode, le couché de soleil sur les tempes est tout simplement grandioses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Ce matin je me motive pour assister au lever du soleil. Je me lève ainsi a 5h du matin et pars en direction de la pagode ou nous étions la veille. Marc, quant a lui est resté dormir. Néanmoins, n’ayant plus les vélos aujourd’hui, c’est en courant que je m’y rend : rien ne vaut un jogging matinal.

Pour le coup, je suis le seul présent sur les lieux, et j’assiste tranquillement à l’apparition des premiers rayons de soleil. Le Spectacle est moins impressionnant que la veille ; mais vaut tout de même le détour.

Vers 6h30, je retourne à mon auberge pour terminer ma nuit et ce n’est que vers 9h30 que je me réveil. Avec Marc, nous partons retrouver Monica et Leila. Nous passons la matinée à visiter de nouveau quelques pagodes puis nous partons en direction de la rivière ou nous avons passé le reste de la journée à faire « Bronzette ».

On termine la journée autour d’un bon restaurant ou j’en profite encore pour gouter à l’un de leur très bon jus de fruit. Etant donné que Monica et Leila partent également au même endroit que nous pour faire une randonnée de deux jours, on décide de continué à voyager ensemble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.