Singapour : 10 Aout 2014

Mon avion décolle pour Singapour à 6h du matin et j’atterris trois heure plus tard. Mon avion devant me ramener ne partant qu’à 23h, j’ai donc toute la journée pour me promener dans la ville.

Par contre, les choses ne se passe pas tout à fait comme prévu, après avoir récupérer ma valise, il me faut passer la douane. La douanière s’arrête sur mon gros sac et me demande de l’ouvrir et me demande si je transporte un couteau. Je lui répond que oui et elle m’informe que les couteaux à cran d’arrêt et rétractables comme le mien sont formellement interdit à Singapour.

Elle récupère mon passeport et m’emmène aux poste de police de l’aéroport. La, il prenne mes coordonnée et m’expliquent que pour cette fois ils passent l’éponge et qu’ils ne vont que confisquer mon couteau. Par contre, si je retourne à Singapour et que j’ai de nouveau un produit appartenant à la liste des « produits interdits », je serais cette fois-ci poursuivit.

Au final, il me laisse partir. J’ai été un peu surpris sur le coup, mais bon heureusement ca aurait put mal se finir. Décidément ma fin de voyage est quelque peu mouvementée.

Après ce petit incident, je pars déposer ma valise à une consigne et pars me promener dans la ville. Je retourne ainsi dans le quartier de little india,puis des quais et enfin de Chinatown. Au final, j’aurais principalement passé la journée à me promener et me gaver de nourriture dont notamment de « moon cake ».

Vers 20h, je retourne à l’aéroport et c’est partis pour 12h d’avion jusqu’à…Helsinki.

Le retour : 11 Juillet 2014

 Avant de retourner en France, il me faut tout d’abord me rendre à Helsinki. Etant quelque peu fatigué, je me suis endormi avant même le décollage et me suis réveillé que quelques heures plus tard. Les 12 heures de vol sont donc passé assez rapidement. C’est finalement vers 6h, heure locale que j’arrive à Helsinki et la j’ai une heure pour prendre ma correspondance jusqu’à…Londres.

Le trajet dure 2h40 et j’atterris à Londres à 9h, heure local. De la, je pars prendre un bus. Et, j’arrive enfin à Paris après 8h de route…

 Ainsi me voila de retour à Paris. La boucle est bouclée. J’aurais traversé et découvert plus de 18 pays. L’Amérique du sud (Pérou, Bolivie, Brésil, Argentine, Uruguay, Chili), l’Océanie (Nouvelle Zélande et Australie), l’Asie (Myanmar, Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam, Chine, Japon, Singapour, Malaisie et Indonésie), voyagé en Bus, voitures, camions, motos, trains, bateaux et avions.

J’ai découvert des paysages splendides et fait d’incroyable rencontre. Je ne regrette pas une seul seconde d’avoir vécut cette expérience et à vrai dire il ne me tarde que de recommencer.

L’Amérique restera pour moi le coup de coeur mon voyage. Ses montagnes, et randonnées resteront des moments inoubliables.

Publicités

Singapour : 14 au 15 Juillet 2014

Jour 1 :

Apres 6 heures de vol, mon avion atterrit à Singapour aux environs de 2h du matin. Le temps d’obtenir et récupérer mes affaires, il est presque 3h du matin. Je décide donc de passer la nuit au terminal.

Ce n’est que vers 6h que je prends le métro et me dirige à mon auberge situé à Little India, un des quartiers touristiques de la ville. Une fois mon check in fait et avoir pris un bon petit déjeuner offert par l’auberge, je pars explorer la ville à pied.

Singapour possède une superficie est de 647,8 km2. Elle comprend 64 îles, dont la principale est Pulau Ujong (584,8 km2). Cette île est très densément urbanisée, mais une végétation luxuriante même en plein centre-ville a valu à Singapour le surnom de ville jardin. Cette abondance de verdure découle en partie d’un climat équatorial, uniformément chaud et orageux tout au long de l’année.

Cette cité-État est située sur une île à l’extrême sud de la péninsule Malaise dont elle est séparée au nord par le détroit de Johor et borde au sud le détroit de Singapour. Elle est connue dans le monde entier et souvent montrée en exemple pour son extraordinaire réussite économique. Après l’indépendance, en 1965, Singapour a su devenir, avec très peu de ressources naturelles et des problèmes socio-économiques importants (émeutes raciales, chômage massif, difficultés de logement et d’accès à l’eau), un des pays les plus développés et les plus prospères du monde, en termes d’économie, d’éducation, de santé, de transparence, de sécurité et d’urbanisme. La ville, cité souveraine, est un réduit chinois au cœur même du monde malais : la population est majoritairement composée de Chinois (76,8 %). De cette confrontation ethnique sont nés en partie les troubles qui ont accéléré son retrait de la Malaisie, le 9 août 1965.

Lorsque j’avais 18 ans, j’avais effectué un stage de 3 mois ici. C’est l’occasion pour moi de voire si les choses ont changé ou pas. J’ai prévu d’y rester maximum deux jours. C’est suffisant pour revisiter la ville et ca me laissera suffisamment de temps ensuite pour me rendre en Malaisie et en Indonésie, dernière étape de mon voyage.

Les températures sont assez différentes du Japon. Il y fait presque 35 degré mais avec également un taux d’humidité extrêmement important.

Mon auberge étant situé à Little India, c’est par ce quartier que je commence ma visite de la ville. Je me dirige ensuite en direction de la baie situé à l’opposé de Litlle India. Tant donné que la ville n’est pas très grande, cela ne prend pas énormément de temps. En chemin, je me rends à l’hôtel « Raffles Hotel ». Il est possible d’y boire l’une des plus célèbres boissons de Singapour, mais étant donné qu’il est à peine 10h, on va éviter.

Apres ca, je me rends sur les principaux sites de la vile :

  • Colonial district :
  • Les quais :
  • Chinatown :
  • Orchard road :

Finalement, en une journée, j’aurai déjà fait principalement le tour de la ville. Par contre la vile à énormément changé et j’ai eu beaucoup de mal à reconnaitre l’endroit. Par exemple, à l’époque ou j’y étais le casino et la promenade le long des quais n’existaient pas. A Orchard road il était possible de trouver des centres commerciaux « bon marché » avec des Food corner plutôt important. Aujourd’hui il n’y  plus que des enseignes de luxes et restaurant hors de prix.

Le soir, je pars manger à proximité de mon auberge et goute un produit à base de curry relativement épicé. Enfin, je me rends dans le seul centre commercial ouvert 24h/24 : Mustafa center.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Pour mon second jour à Singapour je décide de passer la matinée à l’auberge pour planifier la suite de mon voyage. Je n’ai effectivement pas la moindre idée de ce que je vais pouvoir bien y faire. J’avais prévu à l’origine de me rendre à Bornéo en Malaisie pour y faire l’ascension du plus haut volcan d’Asie du sud. Néanmoins, cela me reviendrait assez cher pour m’y rendre, et je risquerai d’être un eu juste niveau timing.

En début d’après je retourne me promener dans Little India puis me rend à Arab street, situé à quelques rue de la.

Je prends ensuite le métro pour me rendre au jardin botanique situé à l’extrémité d’Orchard road et y passe le reste de l’après midi.

En début de soirée, c’est à pied que je retourne à Chinatown pour y manger, puis retour à l’auberge. Demain, direction la Malaisie.

Au final, ces deux jours passés à Singapour auront été bien sympathique. Cela m’aura permis de me rappeler de quelques souvenirs de l’époque où j’ai travaillé ici. Par contre, c’est impressionnant à quelques points les choses ont changés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.