Shanghai : 23 au 24 Juin 2014

Jour 1 :

Mon train arrive à Shanghai à 10 heure et je pars déposer mes affaires à l’auberge. N’ayant que deux jours à consacré à cette ville, pas le temps de se reposer. Je commence ainsi directement ma visite de la ville.

Shanghai est la ville la plus peuplée de Chine (en population urbaine). Elle constitue aussi l’une des plus grandes mégapoles du monde avec plus de 23,5 millions d’habitants. Étant donnée sa situation stratégique à l’embouchure du Yangzi Jiang, au centre de la Chine, et la proximité avec des villes aux productions artisanales réputées (Suzhou, Hangzhou), Shanghai est devenue très tôt un centre d’échanges économiques importants.

Avec le début de réformes économiques chinoises au début des années 1980, Shanghai a d’abord été dépassé par certaines provinces du sud. Néanmoins, avec le début des années 1990, et grâce à l’action du gouvernement par l’intermédiaire de Jiang Zemin, les investissements ont fortement augmenté à Shanghai, dans le but d’établir un nouveau centre économique en Asie orientale. En une décennie, la « perle de l’Orient » est redevenue un centre économique de première importance. Elle se destine aujourd’hui à devenir le centre financier de la Chine.

A peine arrivé, je me dirige vers le quartier de l’ancienne colonie française. Je découvre ainsi de nombreuse petite maison et parcs entouré par d’important building. Par contre, certain endroit on été transformé en « village » branché et on retrouve des restaurants et bars à la place de réel habitation. Cela en perd quelque peu son charme et authenticité.

Je pars ensuite le long de la rivière Huangpu. C’est ici que se trouve le Bund d’où l’on peut voir le quartier d’affaires de Pudong et ses gratte-ciels dont les plus hauts sont la Perle de l’Orient, la Jin Mao Tower et le Shanghai World Financial Centre. J’ai l’impression de me retrouver à Hong Kong mais sans les collines.

Puis, je me dirige vers le centre de Shanghai, près de l’hôtel de ville et de la rue de Nankin (rue piétonne et commerciale) ou se trouvent le Musée de Shanghai, l’opéra de Shanghai et le Centre d’exposition de la planification urbaine de Shanghai.

Enfin, le soir je retourne longer la promenade du Bund et admire l’éclairage des tours. Par contre, il y’a énormément de monde dont notamment beaucoup de français. En effet, il y’a apparemment une importante population française installé à Shanghai

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Pour mon second et dernier jour à Shanghai, mais aussi en Chine, je décide de retourner sur la rue Nankin (situé à quelques pas de mon auberge) et de gouter aux différentes spécialités culinaires de la ville.

Je pars me promener ensuite à pied dans les alentours et découvre différents quartier composé uniquement de petites habitations. C’est assez étranges la différence entre ses quartiers anciens à l’aspect assez vétuste et ses tour gigantesque et moderne. Un Shanghai à deux vitesses.

En fin de matinée je retourne sur la promenade qui longe le Bund et pars prendre un ferry qui m’emmène dans le quartier d’affaire de Pudong ou je longe les différents grattes ciels. Puis, je pars me rendre dans un autre quartier de Shanghai. Mais n’ayant pas de carte, je me pers quelque peu et me retrouve je ne sais pas trop ou. Je finis par tomber par hasard sur une rue piétonne ou je découvre notamment un marché à oiseau et à insecte. Plutôt intéressant.

Le soir, je retourne récupérer mes affaires à l’auberge et pars en direction de l’aéroport. Mon vol n’étant que le lendemain matin de bonne heure, je décide de passer la nuit à l’aéroport.

 Et c’est ainsi que se termine mon séjour de presque un mois en Chine. Pour être honnête, j’ai été très surpris par la Chine. Je ne m’attendais pas du tout à ca. Je pensais découvrir une Chine encore assez traditionnel. J’ai en réalité découvert une Chine très moderne et développé, ou le moindre endroit à été aménagé pour le touriste Chinois. Je ne me suis certes pas rendu dans la Chine profonde, mais j’ai trouvé que la Chine à toujours vouloir tout aménager (route dans les parcs nationaux, téléphériques…) et à tout rénové (anciens quartiers, temples, hutongs, murailles….) perdait de son charme. Ce pays reste néanmoins, incroyablement intéressant à visiter et il me reste encore énormément d’endroit à découvrir dont notamment la région de Yunnan et du Tibet.

Par contre, j’ai été très agréablement surpris par les Chinois. On m’avait dit de me méfier et de faire attention a ne pas me faire « escroquer ». Je l’ai est trouvé au contraire assez honnêtes et niveau sécurité rien à redire. Le seul problème, c’est les crachats perpétuels sans se soucier si il y’ des gens autour. Et, autre chose également assez surprenant, ils ne mettent pas de couche à leurs enfants. A la place, ils ont une sorte de pantalon ouvert, et les enfants on juste a se baiser et envoyer la « sauce ». Assez étrange.

Ce diaporama nécessite JavaScript.