Lac Inle : 26 au 27 Février 2014

Jour 1 :

Ce matin nous décidons de louer une embarcation pour faire le tour du lac. Deux possibilité : ou bien payer 13$ pour le bateau à se partager à 4 et on fait le tour des artisans du lac qui sont plutôt des boutiques à souvenirs et donc très touristique Ou Bien discuter du parcours au départ et bien spécifier au boat driver ce qu’on veut ou ne veut pas! Bien évidement, on a privilégier l’option deux Ca nous coute un peu plus chère, mais nous permet d’en voir beaucoup plus.

Ainsi, nous débutons notre journée vers 9h et partons en direction d’un petit village situé à 1h30 de Nyaungshwe. Tout au long de la traversée nous apercevons pécheurs et traversons de nombreux villages sur pilotis, entourés de jardins flottants. Qui plus est le cadre est magnifique. Le lac est situé au cœur des montagnes.

Ici, les poissons pêchés dans le lac (le plus abondant est la carpe de l’Intha Cyprinus intha, appelée localement nga hpein) sont une des bases de l’alimentation. Un plat courant est le htamin gyin, un mélange de riz fermenté et de poisson et/ou de pomme de terre, servi avec du hnapyan gyaw, « tofu birman » littéralement : « frit deux fois ».

Nous faisons halte dans un village dont les habitants fabriquent des pots en terre cuite. Pour le coup c’est vraiment authentiques. Ici les gens, sont assez surpris de nous voire mais sont toujours souriants.

En début d’après notre conducteur, qui doit être au maximum âgé de 15 ans, nous amène en direction d’un temple. Il donne l’impression d’être complètement abandonné. La visite s’avère intéressante, même si un peu glauque.

Apres ca, nous partons mangé dans un restaurant sur pilotis, puis continuons notre visite des alentours. Même si c’est quelques choses que je ne souhaitais pas faire, notre conducteur nous amène visiter quelques dans une « boutique » d’artisanat. Nous allons ainsi dans une fabrique de textiles et de cigares.

Nous partons ensuite visiter le temple Nga Phe Kyaung ou j’en profite pour acheter un souvenir du pays. Un bateau de pécheur en bois. Je ne sais pas si il va survivre a la suite de mon voyage, mais on verra bien. Puis nous nous rendons de nouveau dans un magasin d’artisanat. Néanmoins, lorsque nous y arrivons mous apercevons des femmes aux longs cous ou « femme girafes » entrain de travailler. Les premiers longs cous sont originaires du Myanmar et se sont ensuite exilées dans d’autres pays de l’Asie du sud est dont notamment la Thaïlande. Les voire tel qu’elle est assez surprenant.

Enfin, pour clôturer cette journée en bateau, nous nous dirigeons de nouveau vers un temple qui offre une très belles vue sur les jardins flottants. Monica et Leila en profite pour partir en pagode dans l’une des habitations du coin pour se faire un « masque » visage. En effet, pour des raisons religieuses les habitant du Myanmar se recouvre le visage d’un baume de couleur jaune.

En fin de journée, nous retournons à noire auberge.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Aujourd’hui,  nous décidons de passer la journée à nous reposer. J’en profite pour trier mes photos et mettre à jour le blog.

En milieu d’après midi, nous partons nous promener dans la ville. Puis en fin de soirée, nous partons en direction du terminal de bus situé à 20 minutes de Nyaungshwe. Ce soir, nous prenons de nouveau un bus de nuit direction Mandalay.