Kâmpôt : 26 au 28 Avril 2014

Jour 1 :

Aujourd’hui nous nous rendons dans la ville de Kâmpôt situé à 3 heures de route de Phom Penh. Le trajet passe assez rapidement et nous arrivons à 10h dans la ville. Kampot est une petite ville tranquille au bord de l’eau, l’atmosphère y est calme et paisible… La ville compte quelques anciens bâtiments coloniaux datant de l’époque française, aujourd’hui un peu défraichis. Elle est entourée de rizières, de marais salants, de montagnes et un peu plus loin, la mer !Notre chauffeur nous dépose sur la place centrale de ville et partons en Tuk Tuk dans une auberge indiqué dans le lonely planet.

Apres m’être renseigné sur les différentes choses qu’il est possible de faire ici, nous partons à pied visiter la ville. Sauf qu’il n’y à pas grand-chose à faire. Et à midi, on en a fait le tour. Cet endroit est plus propice à la farniente et détente au bord de la rivière. Nous décidons donc de louer un scooter et de partir sur la ville voisine : Kep, et situé au bord de la mer.

Kep, qui est située à quelques kilomètres de Ha Tien, la frontière avec le Vietnam, était autrefois la ville côtière la plus populaire et la plus prestigieuse du Cambodge, mais a connu des jours difficiles à une époque récente. Du début des années 1900 jusqu’aux années 1960, Kep était une ville de villégiature florissante pour l’élite française et cambodgienne. Pendant la période des Khmers rouges, beaucoup de maisons et villas coloniales françaises de Kep ont été détruites. Beaucoup de villas de Kep sont abandonnées, mais une partie de la splendeur ancienne de la ville est toujours apparente.

Ainsi, nous nous rendons tout d’abord en bord de mer pour aller voir le marché aux crabes, où sont péchés puis vendus ces fameux crustaces qui font la réputation de la ville. On en trouve “à la pelle”, fraichement pêchés , ils sont conservés vivants dans de petits paniers en osier, immergés dans l’eau. Il est également possible de les acheter cuits, directement sortis de l’une des grosses casseroles fumantes, utilisées par les petites dames sur le marché.

Apres ca, nous nous rendons dans la ville. Il s’agit de maison éparpillé un peu partout dans les environs et situé  à proximité d’un parc national. Nous décidons de nous rendre sur une colline au sommet duquel est situé un temple dominant la ville et offrant une belle vu panoramique.

Nous nous rendons ensuite sur la plage de Kep, ou nous passons le reste de l’après midi à nous baigner. L’eau est chaude mais c’est tout de me rafraichissant et bien agréable.

Vers 17h, des locaux me proposent de me joindre à eux pour partager le repas. Ils m’offrent ainsi un très bon repas à baes de riz et de poissons : moments bien sympas.

En fin de journée, nous retournons à Kâmpôt et rejoignons une rue nommée : la « juice fruit road ». Il s’agit d’une rue ou le soir, de nombreux stands de jus de fruit s’installent et vendent jus de fruit en tout genre (sauf fraise malheureusement)…Le rêve pour moi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Aujourd’hui, nous partons en tour organisé visiter les environs. A quelques kilomètres de la ville se trouve une colline dont le sommet se trouve à 1016 mètres et offrant une vue d’ensemble sur la région.

Notre mini van passe nous prendre vers 8h et nous nous dirigeons vers la colline de Bokor. L’ascension jusqu’au somme de la colline dure environs 1h30 et nous faisons quelques arrêts pour profiter de la vue. Nous apercevons ainsi en contrebas Kâmpôt.

Nous arrivons sur la première « attraction » de la journée. L’ancien palais royal. Jusque dans l’année 70, cette résidence servait de lieu de villégiature au roi. Cette résidence a été laissé à l’abandon lors de la guerre civil des années 70, puis repris par les khmer rouge dans les année 75. Aujourd’hui le site est laissé à l’abandon.

Nous partons ensuite en direction d’une église. En effet, cette colline était autrefois occupée par les français. Ils y installèrent une station météorologique. Il s’agit d’ailleurs de notre prochaine destination. Nous nous y rendons à pied. Je pars me promener dans les environs et en chemin, une famille cambodgienne me propose de me joindre à eux pour déjeuner. Ils m’offrent ainsi du crabe à manger. Je découvre ainsi les fameux crabes de Kep. Je pars ensuite en direction de la station météorologique qui offre une très belle vue de la région situé en contrebas.

Nous nous rendons ensuite dans un temple et en profitons pour déjeuner. La vue est spectaculaire et l’endroit est parfait pour déjeuner. Pour notre dernier arrêt de la journée, nous nous rendons à 5 kilomètre de la, au niveau d’une cascade. Néanmoins, saison sèche oblige, celle-ci est asséchée.

Nous quittons la colline vers 14 heures et arrivons à Kâmpôt à 15h. Nous prenons un bateau pour assister au couché de soleil. Nous naviguons ainsi pendant deux heures le long de la rivière. Nous découvrons différentes guest house situé à l’écart de tout. Nous croisons également de nombreux bateaux de pèches partant chercher poissons et crabes.

Au cours de la traversée, le bateau s’arrête au milieu de la rivière et certains (dont je fais partit) en profitent pour se baigner. Enfin vers 18h, nous assistons au coucher de soleil et retournons sur Kâmpôt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Pour notre dernier jour à Kampot, nous louons un scooter et partons nous balader de nouveau dans les environs de Kep. Nous nous rendons tout d’abord dans une saline. Les salines s’étendent sur plusieurs kilomètres, c’est immense. Par contre, la pluparts n’ont plus de sel. Néanmoins, nous apercevons ainsi quelques personnes entrain d’y travailler et récupérer le sol. Par ces chaleurs, le travail doit êtres vraiment pénibles et laborieux. C’est dans ces moment la que l’on réalise la chance que l’on a.

Apres la découverte des salines, nous partons en direction d’une grotte dans laquelle se trouve un temple datant de l’époque pré Angkor. Pour s’y rendre, il faut longer une route de terre quelques peu cabossé sur plus de 7 kilomètres. Le chemin n’est absolument pas indiqué et il me faut demander plusieurs fois notre chemin.

Nous nous rendons tout d’abord dans une première grotte dans laquelle nous découvrons un hôtel bouddhiste. Puis, je pars explorer la grotte à l’aide de ma lamper de torche. Des escaliers conduisent jusqu’à un autre hôtel bouddhiste. Apres ca, le chemin s’arrête et je ne me risque pas à allé plus loin.

Nous nous rendons ensuite au niveau d’un temple situé à 1 kilomètre de la. Lorsque nous y arrivons, nous nous acquittons du droit d’entré et des enfants nous proposent de nous servir de guide pour visiter la grotte. Ma mère accepte et c’est à trois que nous partons explorer cet endroit.

Nous découvrons ainsi le temple qui daterait de l’époque pré Angkor et situé dans une importante cavité. Le site est plutôt beau. Notre guide, qui doit être âgé tout au plus de 15 ans, nous amène au fond de la cavité et nous fait passer dans une petite embouchure complètement sombre. C’est à la lumière de ma lampe torche (qui n’éclaire presque plus) que nous nous dirigeons. Autant dire que l’on n’y voit presque rien. La chemin est assez abrupte, et il nous faut parfois glisser/ramper pour avancer. Je trouve ca bien marrant, même si ma mère apprécie moyennement ca. Apres environs 5-10 minutes, nous finissons par ressortir de l’autre coté de la grotte.

Apres cette expédition, nous repartons en direction de kep pour nous rendre sur ile situé en face de la ville : l’ile « rabbit island ». Lorsque nous arrivons, on nous demande 25 dollars. Je refuse évidement, et une française qui était présente nous dit qu’elle a payé 8 dollars l’aller retour. Je trouve ca incroyablement chère pour à peine 20 minutes de traversé. Cela à le don de m’énerver, mais on ne peut rien y faire. Souhaitant nous y rendre, on est obligé de payé.

Nous passons ainsi l’après midi sur l’ile à nous baigné. Le cadre est sympas et particulièrement silencieux. Aucun véhicule ne circule sur l’ile. Le lieu est propice à la détente. Des bungalows en bois sont installé le bord d l’eau. Plutôt cool. On en profite pour se boire un très bon jus à la mangue.

Vers 16h, nous reprenons le bateau et retournons ensuite sur Kâmpôt ou nous passons le reste de la soirée à siroter de nouveau quelques jus de fruit à la mangue. Demain nous quittons Kâmpôt, direction les plages de Sihanoukville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités