Puerto Madryn : 13 au 15 Novembre 2013

Jour 1 :

Aujourd’hui je passe la journée dans le bus direction Puerto Madryn.  Au cour du voyage, je fais la rencontre d’une famille de français qui voyage un an autour du monde avec leurs deux enfants. Ils sont arrivé en même temps que moi et avons fait le Pérou et la Bolivie à la même période. A quelques jours près, on aurait put se croiser. Par contre eux n’ont pas fait le Brésil.

Après plus de 18h de trajet, j’arrive enfin à puerto Madryn. Il s’agit de la porte d’entrée de la péninsule Valdés. La ville est particulièrement visitée en raison de la présence de baleines franches australes.

Je passe l’après midi à me renseigner sur les différentes excursions qu’il est possible de faire. Malheureusement les prix sont ici incroyablement élevés et j’ai du mal à me décider. Je finis par craquer et réserve une excursion pour le lendemain qui comprend la visite de la péninsule Valdès ainsi qu’une excursion en bateau pour apercevoir les baleines. La personne de l’agence me demande à quelle hostel je suis. Je lui dis que je n’ai encore réservé aucune auberge. Il appelle donc différente auberge pour voir s’il reste de la place. Ce n’est qu’au bout de la cinquième tentative qu’il trouve une place de libre pour moi. Le début de la saison haute à commencé.

Le soir à l’auberge je retrouve la famille de français rencontré dans le bus et je fais également la rencontre d’un couple de français, François et Alex, qui voyage depuis 6 mois. Ils ont fait l’Asie et font maintenant l’Amérique du sud. Par contre, ils font toute l’Amérique du sud en stop. Ils voyagent avec leur tente et en général lorsqu’ils font du stop dorment dans des stations services. On passe la soirée à échanger nos bons plans. Ils m’apprennent également que généralement au mois d’octobre, il est possible d’apercevoir des baleines depuis la terrasse de l’auberge. Ainsi, il ne s’agit pas de la meilleur période. En effet, la pluparts des baleines sont déjà relativement éloigné des cotes. Mais c’est néanmoins la période qui permet d’apercevoir le plus d’animaux différents.

  • Blog de la famille : 365jourdumonde
  • Blog de Francois et Alex : 100frontiere.wordpress.com

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Aujourd’hui  début de mon excursion dans la péninsule Valdès. Le bus vient me chercher vers 7H30. Nous serons en tout 12 à passer la journée ensemble, dont un couple de français en lune de miel.

La péninsule Valdès est l’une des plus belle réserve naturelle d’Amérique du sud, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. La péninsule abrite une variété exceptionnelles d’animaux, on y trouve lions de mer, éléphants de mers, pingouins… Néanmoins, ce qui attire les touristes est sans conteste la « Ballena franca austral » ou baleine franche australe.

Après nous êtres acquittée du droit d’entré de la péninsule Valdès, nous nous dirigeons vers le village Puerto Piramides. Il s’agit d’un petit village de pêcheur, mais c’est d’ici que parte les zodiacs pour voire les baleines.

Nous prenons donc un zodiac et partons en mer à la recherche des baleines. Apres une dizaine de minutes de traversée nous commençons à les apercevoir. Les baleines sont principalement présentes entre juillet et Décembre. Aujourd’hui, nous avons beaucoup de chance car nous en apercevons une dizaine. Le spectacle est incroyable.  Nous suivons une baleine avec son petit qui s’amuse à passer sous notre bateau. Plusieurs fois elles frôlent l’embarcation, jusqu’au moment ou elle finit par heurter la bateau et endommage le moteur. Le gouvernail est cassé et impossible de se diriger. Nous restons une demi-heure sans bouger. Heureusement les baleines s’amusent à nous tourné autour. Un bateau est obligé de venir nous remorquer pour nous ramener sur la cote. Ainsi se termine notre excursion en Zodiac. Malgré tout, pouvoir approcher ces baleines d’aussi près aura été une expérience inoubliable. J’avais déjà ut la chance d’apercevoir des Baleines au Canada, mais aujourd’hui les conditions climatiques était parfaite et nous avons put en apercevoir beaucoup. Sur le trajet du retour j’ai même eut la chance de pouvoir prendre en photos les queues des baleines. L’une d’elles a d’ailleurs fait un saut dans les airs, malheureusement je ne l’ai pas en photo.

De retour sur terre, nous partons visiter la péninsule Valdes. La péninsule couvre plus de 3600 km2 sur 400 kilomètres de cotes. Les distances entre chaque point touristiques sont donc importantes. L’intérieur des terres est principalement occupé par des estancias tournées vers l’élevage ovin.

Apres plus d’1 heure de route, nous arrivons  sur la Punta Norte. A l’extrémité de la péninsule, la Punta Norte héberge une importante colonie de Lions de mer et quelques éléphants de mer. De mi-février a mi-avril, il est également possible d’y apercevoir des orques qui viennent se nourrie de lions de mer. J’avais l’espoir de pouvoir en apercevoir, car la veille des gens de l’auberge avaient put en voire. Mais apparemment c’était exceptionnel.

En fin de journée, nous nous dirigeons vers Punta Cantor et Caleta Vades. Nos pouvons y voire des pingouins mais aussi de nombreux éléphants de mer.

Nous rentrons vers Puerto Madryn au alentour de 19h en cours de route nous apercevons des autruches, et c’est ainsi que se termine notre excursion. J’ai énormément apprécie cette journée. J’ai eu de la chance de voire de nombreux animaux.  Novembre et au final un bon mois pour explorer la péninsule, car on peut y observer de nombreux animaux. Par contre si on souhaite voire les orques, mieux vaut revenir en Mars.

Suite à cette très belle journée, je décide de réserver une autre excursion pour le lendemain : Punta Tombo. Je passe le reste de la soirée avec François et Alex. J’avais prévu de me cuisiner mon habituel plat de pate, mais un allemand que j’avais rencontré un peu plus tôt me propose de partager ce qu’il vient de cuisinier : des spaghettis à la bolognaise avec de bon gros morceaux de steak : plutôt cool.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Aujourd’hui, je pars explorer l’ « Area Natural Protegida Puta Tombo ». De nouveau, je voyage avec le couple de français rencontré la veille. La réserve de Punta Tombo est le plus grand site de nidification de manchot en Amérique du Sud. Elle abrite actuellement une colonie de plus de 250 000 manchots, et 1 million lorsque les œufs auront éclos d’ici une quinzaine de jours. Le parc fait environs 210 hectares et tout du long ont peut apercevoir des petites cavités avec à chaque fois à l’intérieur un manchot entrain de couver ses œufs. Le spectacle est incroyable. De temps en temps, ils sortent leur tète et j’ai l’impression de me retrouver dans le jeu chasse taupe.

A l’origine, je pensais apercevoir les pingouins regroupé tous ensemble sur une plage. Pour le coup ce n’est pas le cas. Ce phénomène n’arrive qu’une semaine par an, après l’éclosion des œufs, soit vers mi décembre. Mais dans ce cas, ce n’est plus possible de voire les baleines. Je recroise un suisse que j’avais rencontré la veille et nous passons le reste de la matinée dans la réserve à observé les pingouins. Aujourd’hui, il fait presque 30 degré, c’est incroyable de voire des pingouins avec un temps pareil.

Mon guide vient ensuite me chercher pour partir vers le second lieu de la journée. Il s’agit d’un tour en bateau pour observer les dauphins. Je décide néanmoins de ne pas la faire.

En fin de journée, nous partons vers les villages de Gaimans. Il s’agit d’un village typiquement Gallois. Un tiers de la population actuelle, revendique des origines Galloise et la ville est célèbre pour ses salons de thé. Les premier gallois arrivèrent en 1874 et y construisirent leurs maisons.

Enfin pour mon dernier soir, je repasse ma soirée avec la famille de Français et François et Alex. Un autre couple de français (faut se rappeler qu’il y a beaucoup de français qui voyage en Amérique du sud) se joint à nous et nous offre une bouteille de vin blanc de la région de Cafayate. Le vin est très bon. Décidément les gens de cette auberge sont plutôt cool.

François et Alex partent demain pour Punta Arenas au Chili. Par contre, eux y vont par stop. Je trouve ca vraiment courageux et un moyen plutôt cool de découvrir le pays et les gens. Par contre ils mettent énormément de temps.  La famille de français partent vers Bariloche et vont ensuite faire une croisière de 4 jours dans les glaciers jusqu’à punta Arenas.

Quant à moi, je compte prendre un bus de 18h pour Rio Gallagos situé au sud de la Patagonie. Je dois ensuite prendre un second bus, soit pour Ushuaia, soit pour Punta Arenas. En effet depuis deux jours, je n’arrive pas à me décider si je descends ou non à Ushuaia. En effet les prix la bas semble très élevé et mon budget en Argentine est beaucoup plus élevé que prévu. A vrai dire, tous les voyageurs que j’ai put rencontrer sont également surpris des prix pratiqué en Argentine. Et surtout, ca ne sert à rien de se baser sur les prix indiqué sur les guides de voyage (même les plus récents), ou alors multiplié les prix par trois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités