Bangkok : 10 au 14 Février 2014

Jour 1 :

Après environs 9h de vol, me voila désormais sur mon troisième continent, l’Asie.  J’atterris en Thaïlande et plus particulièrement à Bangkok au alentour de 15h.

L’ancien royaume du Siam s’étend sur une surface de 513 120km². La diversité de son relief est à l’origine d’une succession de terres fertiles, de régions sèches ainsi que des montagnes et des kilomètres de plages. Le pays est célèbre pour sa culture et sa tradition qui, la plupart remonte déjà à une époque lointaine. Les nombreux temples s’éparpillant dans tout le pays sont d’ailleurs les témoins de cet attachement à la tradition mais aussi à la religion bouddhiste.

Après, avoir passé la douane et obtenu mon visa (merci a France, le visa st gratuit), l’aéroport de Bangkok se trouvant au Nord de la ville, à 25 km, je me dirige vers le métro aérien pour rejoindre le centre ville. De la, je préfère rejoindre l’auberge, que j’avais réservé en Australie, a pied. Je parcours 4 bon kilomètres ce qui me permet  d’avoir un premier aperçu de Bangkok. Il faut savoir qu’en ce moment la ville est en proie à des manifestations ayant pour objet la corruption au sein du gouvernement. Ainsi de nombreuses rues sont bloquées à la circulation. J’ai ainsi le plaisir de pouvoir circuler dans la ville sans trop avoir à me soucier des voitures et particulièrement des scooters.

Je finis par arriver à mon auberge situé à quelques mètres de Kho San Road, l’endroit ou sont situé la majorité des guest house. Il s’agit d’une rue ou se regroupe tous les touristes et qui ne ressemble en rien à la Thaïlande. Il s’agit plus d’un ghetto touristique. Ici, tous les touristes se retrouvent dans les nombreux bars où tout semble démesuré : cocktails à boire dans des « bucket », girafes de bière immense… Les petits marchands envahissent les rues avec leur nourriture locale (insectes fris, scorpions en brochette, jus de fruit…) ; On y retrouve également des centres de massage et de tatouage. Il est aussi facile de trouver un endroit où se procurer de faux papiers, tels qu’une carte d’étudiant.

 Ainsi pour mon premier soir, c’est ici que je pars mangé. Bien évidement j’en profite pour boire différents jus de fruits (a peine 70 centimes, ca change de l’Australie), et faire quelque chose dont je rêvais depuis 7 mois : un massage Thaï d’1 heure ( à peine 4 euros).  A vrai dire, bien que cela soit agréable, c’est assez douloureux ! Je me suis fais tordre dans tous les sens, marché dessus et ça craque de partout !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2:

Pour mon second jour, je me réveil de bonne (environs 6h du matin) pour me rendre à l’ambassade du Myanmar. En effet, il y’a environs 1 mois, j’ai décidé de partir avec Marc (rencontré en Nouvelle Zélande) la bas pour environs 20 jours.

Pour m’y rendre, il me faut prendre un taxi-boat et ensuite continué  pied. Lorsque j’arrive à l’ambassade, il est 8h et déjà une dizaine de personnes font la queue alors que les portes n’ouvre qu’à 9h. En effet, ce pays est de plus en plus « à la mode » et de nombreuses personnes souhaitent s’y rendre. Vers 9h30, après avoir déposé mon visa, je commence enfin la visite de la Ville.

Capitale de la Thaïlande, la ville comprend plus de six millions d’habitants, voire 12 millions selon certaines estimations. La ville est partagée en deux par le fleuve Chao Phraya. Sur sa rive droite, on trouve la partie la plus traditionnelle de la cité, traversée de canaux reliés au fleuve, et sur la rive gauche, se dresse la partie la plus importante avec les lieux touristiques.

L’ambassade étant situé en plein centre ville, dans les quartiers modernes, je décide donc de commencer ma visiter par ce quartier. Encore une fois de nombreuses rues sont fermées à la circulation. De nombreux vendeurs de nourritures et objets en tous genres (T-shirt, bracelet, écouteurs etc.) ont envahis les rues. L’endroit est très animé, ce qui rend ma visite de la ville vraiment agréable.

Je finis par arrivé au niveau d’une pagode (temple) du nom de « Erwan Shine ». Les gens viennent ici pour prier et demander santé, bonheur ou fortune. Lorsqu’une demande e réalise, la personne paye des musiciens pour remercier la divinité.

Je continue ma visite de la ville et arrive par hasard au niveau d’un cours d’eau avec différentes petites habitation en bois au bord de l’eau. L’endroit est vraiment calme et sans touriste. Le contraste avec les buildings et la foules de touriste est saisissant

Je pars ensuite visiter le musée «Jim Thompson house ». Il s’agit d’un architecte ayant fait construire une belle résidence.

Je me dirige ensuite faire le nord de la ville, je traverse ainsi diffèrent temples dont notamment « le temple de marbre » ou réside de nombreux moines. Je fins par arrivé ensuite au niveau du palais et retourne en direction de mon auberge.

J’avais ainsi déjà un bel aperçu de la ville. Il existe un important contraste entre les quartiers modernes avec sa circulation très dense et les quartiers plus pittoresque et nettement moins visité. Je termine ma soirée de nouveau sur Kho San Road et j’en profite pour cette fois ci m’offrir un massage des pieds. Après une longue journée de marché, c’est ma fois très agréable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3:

La veille j’ai réservé une excursion pour d’une demi journée pour partir à la découverte des marches flottant et notamment l’un des plus célèbre « damnaen saduok ». Apres 1h30 de route nous finissons par y arrivé et une pagode nous emmène en direction du marché flottant. Nous avons ensuite la demi-journée pour visiter l’endroit.

Je décide de louer une pagode pour explorer le marché. Même si cela s’avère intéressant, il s’agit plus d’un attrape touriste. En effet, il s’agit d’une suite de « shop » vendant des souvenirs et quelques marchands de fruits. On n’y retrouve aucuns locaux, que des touristes avec leur gros appareil photos.

Apres cette petite déception, je retourne en direction de Bangkok et notamment le quartier historique de de Ko Ratanakosin.  On y trouve le Wat Pho, le plus vieux temple de Bangkok et l’un des plus visité en raison de son immense bouddha couché. Le site est spectaculaire et pour le coup le boudha est vraiment gigantesque.

Je pars ensuite me promener au hasard dans le quartier et tombe sur un temple. Je décide de partir le visiter. Il s’agit d’une sort d’école pour jeune moine. J’étais le seul « touristes » et les gens était assez surpris de me voir. J’en ai profité pour faire une partie de ping pong avec des « mini moine » c’était bien marrant.

Le soir, direction de nouveau mon auberge et Kho San Road.  Et pour changer, j’ai le droit cette fois à un massage à l’huile avec bien sur un jus de fruit à la mangue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 4 :

Ce matin, je pars visiter le lieu le plus visité de Bangkok : le Grand Palais et son Bouddha d’émeraude. Il ne s’agit pas d’un temple car aucun moine n’y réside. L’endroit est gigantesque et spectaculaire. Je passe la matinée a visiter les différents temples, résidence et musée qui compose le Grand Palais.

Je me rends ensuite à pied en direction du marché à fleurs. Demain étant jour de Saint Valentin, l’activité bat son plein. Et un nombre incroyable de locaux ont les bras chargé de collier en fleurs. Incroyable.

Je traverse ensuite le fleuve et pars en direction d’un autre temple célèbre. Il est possible d’accéder au sommet d’où l’on a une vue superbe de la ville. Néanmoins il faut pur cela monter des escaliers relativement étroit et abrupte qui me rappel quelque peu un temples que j’avais visité quelques années plus tôt a New Dehli, en Inde.

En milieu d’après midi, il me faut retourner à l’ambassade de Myanmar pour récupérer mon passeport et mon visa. Ca y’est je l’ai t demain direction le Myanmar.

Je décide ensuite de retourner à pied vers mon auberge pour rejoindre Marc qui vient d’arrivé à Bangkok. Je retraverse donc les différents quartiers et assiste un discours d‘un des leaders du mouvement contre la corruption. L’ambiance est bonne enfant et j’en profite pour faire quelques emplettes.

Je finis par retrouver Marc sur Kho San Road et je cède à l’une des spécialités du coin : une assiette d’insecte (larves, criquets, scorpions etc…), servit avec une sauce sucré. J’ai trouvé ca bon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 5:

Notre avion étant en début de soirée, nous décidons de partir nous promener au hasard dans la ville. Nous partons en direction du fleuve et montons dans le premier bateau-taxi que nous trouvons. Apres une quinzaine de minutes et plusieurs arrêts, nous finissons pas descendre je sais pas trop ou. Nous partons au hasard dans les différentes ruelles. La balade est assez agréable. Nous finissons par tomber sur probablement l’un des seuls quartiers catholiques de la ville avec notamment église et école catholique.

Nous continuons notre visite a travers les rues de la ville et différents et bouddhas qui jalonnent la ville. Nous en profitons pour nous arrêter dans un petit restaurant qui s’est avéré être très très bon. Puis, nous arrivons a proximité d’un pont qui traverse le fleuve mais quelqu’un nous interpelle en nous expliquant qu’aujourd’hui la police à décidé de mettre fin aux manifestations et « chasser » les occupants des rue. Apparemment, ce matin il y’aurait déjà eu deux mort. Ca nous refroidit un peu et on décide de partir en direction d’un quartier un peu plus touristique.

Nous nous dirigeons donc en direction d’un temple célèbre pour son bouddha géant qui est en position debout et finissons par retourner vers Kho San Road pour prendre une navette nous amenant à l’aéroport.

Et c’est ainsi que se termine la premier partie de mon séjour en Thaïlande. Bangkok est une ville à deux visages alliant activités festives et merveilles du passé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.