Hoi Han : 11 au 13 Mai 2014

Apres un mois en Chine, j’ai de nouveau accès au blog. Donc c’est repartit:

Jour 1 :

Apres notre bus de nuit, nous arrivons à Hoi Han. Il s’agit d’une toute petite ville, mais au charme incroyable. La ville est étendue au bord d’une rivière qui se jette au bord de la mer (à environs 7 kilomètres).Sa splendide architecture en bois lui a valu d’être classé au patrimoine mondiale par l’Unesco.

De par sa localisation, la ville a été épargnée par les bombardements américains. On peut ainsi y admirer près de 800 édifices de caractères, dont quelques magnifiques demeures de commerçants et bourgeois. Le centre historique se découvre à pied, la circulation y étant interdite.

Apres avoir déposé nos affaire dans une auberge, nous paissons la journée à visiter le centre historique dont notamment le pont japonais qui remonte à 1953, différentes demeures au style chinois et japonais ainsi que le marché. La visite du centre historique est vraiment agréable.

En milieu d’après midi, nous partons louer des vélos et passons le reste de l’après midi au bord de la plage. L’endroit y est bondé de locaux (weekend oblige), mais l’endroit y est tout de même agréable et l’eau plutôt fraiche. Ce qui n’est pas pour me déplaire.

Le soir, nous retournons dans le centre historique. La ville et la rivière sont éclairées à l’aide de néons. C’est vraiment beau. Nous passons le reste de la soirée sur le toit d’un bar qui domine le centre historique à y admirer la vue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jours 2 :

Ce matin, nous louons de nouveau un scooter et partons visiter les alentours de Hoi Han. Nous nous rendons tout d’abord sur le site Cham de My Son. Situé à environs 35 Km à l’ouest de Hoi Han, c’est le site archéologique le plus important du Champa et de la civilisation Cham. Il s’agit d’un lieu saint créé par l’empereur Bhadravaram, à la fin du IV siècle et qui devint un centre religieux et politique au fil des siècles, puis la capitale du royaume Champa. Aujourd’hui, il ne reste plus qu’une dizaine de tour debout, mais le site, une cuvette entouré de colline est superbe. Nous passons ainsi la mâtiné à déambuler autour de ces tour.

Vers 12h, nous retournons sur Hoi Han pour manger et partons dans la direction opposé : en direction de la montagne de marbre situé à une dizaine de kilomètre de la. La montagne de marbre est un ensemble de cinq collines calcaires qui se dressent au dessus de la plaine. Les vietnamiens en extrait un très beau marbre. Des cinq monts, portant le nom des éléments primordiaux, seul le mont de l’eau se visite.

Arrivé au pied de la colline, il nous faut tout d’abord gravir 156 marches. Puis un chemin nous permet de visiter différentes pagodes et grottes. Les grottes sont plus incroyables les unes que les autres. Nous nous rendons également au sommet de la colline, et nous avons droit à une superbe vue : on embrasse du regard tous les monts, la rivière Han ainsi que la mer. Cela aura été une très belle visite.

Nous retournons ensuite sur Hoi Han et nous rendons sur l’ile situé en fasse : Cam Nam, d’où l’on assiste à un très beau couché de soleil.

Le soir, une sorte de fête religieuse est organisé avec défilé de char et des enfants vendant des néons lumineux. La ville à une ambiance  festive et lumineuse, c’est vraiment sympas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Aujourd’hui il s’agit de notre dernier jour à Hoi Han. Alex doit prendre ce soir un avion depuis Danang (situé à 35 kilomètre de Hoi Han) pour Hanoi puis le lendemain un vol Hanoi – Singapour et Singapour – Auckland ou  elle va faire un working visa Holiday pendant trois mois comme prof de snowboard. Elle ne sera restée que 8 jours au Vietnam. Quant un mois je dois prendre un bus en milieu d’après midi pour Hué.

Nous passons ainsi la matinée à nous promener de nouveau dans Hoi Han et c’est à 13h que nous nous faisons nos aurevoires. Cela aura été au final une très belle semaine passé ensemble.

Le bus pour Hue me récupère à l’auberge et après 4h de route je finis par arrivé à Hué. Le bus me dépose en centre ville et pars donc à la recherche d’une auberge. Ayant du mal à m’orienté, je demande mon chemin à quelqu’un dans la rue qui m’indique le quartier des auberges. Il possède d’ailleurs un hôtel mais qui n’est pas dans mon budget.

Je déambule ainsi une bonne trentaine de minutes à chercher une chambre dans mon budget (max 7 dollars), mais il n’y a rien dans cette tranche de prix à pars des dortoirs. J’allais abandonner, lorsque je tombe de nouveau devant l’hôtel de la personne que j’avais rencontré précédemment et qui accepte de me faire la chambre pour 7 dollars. Je me retrouve donc dans un très bel hôtel por un tout petit prix.

Le soir, je pars manger puis pars me coucher.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités