Taman Negara 20 au 23 Juillet 2014

Jour 1 :

Aujourd’hui je quitte Kuala Lumpur pour me rendre au parc national de Taman Négara. Je souhaite m‘y rendre par mes propre moyen et pars donc prendre le bus public devant m’amener à Jerantut, dernière grande ville avant le parc, et de la soit prendre un bateau ou bien le bus.

Je me lève donc vers 6h et pars en direction du terminal de bus. Une fois sur lace, impossible de trouver le bus devant m’amener à Jerantut. Heureusement, quelqu’un m’indique un bus qui se rend la ou je veux aller. C’est donc parti pour 3h de route. Malheureusement, en cours de route le bus rencontre un problème technique et on passe près de 1h30 sur le bord de la route à attendre le bus suivant.

Finalement, c’est vers 13h que je finis par arriver dans la ville. A peine posé le pied hors du bus, je me fais accoster par quelqu’un d’une agence qui propose de me rendre au parc par bateau. Vu qu’il s’agit de l’unique agence qui propose ce service, je pars avec lui.

Nous sommes une dizaine de touristes à souhaiter faire la traversée en bateau. Je fais ainsi la rencontre de Lucie, une Suisse en vacance en Malaisie pour 3 semaines. La traversée en bateau dure 3h. Nous traversons de très beaux paysages. Par contre, ici l’humidité atteint presque les 90%.

Nous arrivons a l’entré du parc vers 18h et pars réserver une guest house. Nous sommes désormais en saison hautes et les places sont chères. Il y’a plus d’étranger que d’habitants. C’est la première fois depuis le début de mon voyage que je me trouver dans la période la plus touristique. Ce n’est pas le top, mais bon c‘est comme ca.

Le parc du Taman Negara c’est 4 300 km² de jungle, arbres splendides hauts de 70 m, de la rivière Tembeling, de grottes mystérieuses et de rencontre avec les Orang Asli ou premier habitants.

Le soir, direction l’un des restaurants flottants et on en profite pour réserver un trek de 2 jours dans la forêt avec une nuit dans une grotte. Néanmoins, on décide de le faire qu’après demain et de passer la journée de demain en solo à explorer le parc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Ce Matin, je pars avec Lucie dans le parc national. Pour cela, il nous suffit de prendre une petite embarcation qui nous fait traverser la rivière. Et c’est parie pour l’exploration de la zone.

Nous nous rendons tout d’abord vers le plus long pont suspendu de Malaisie (plus de 500 mètres). Pour nous y rendre, il nous faut passer à travers la forêt. Un peu comme en Chine, un Deck en bois à été construit pour permettre au touriste de base de s’y rendre. Pour le coté sauvage on repassera.

Une fois arrivé sur le pont, je découvre qu’il s’agit en réalité plus d’une sorte de « parcoure de l’aventure » C’est bien marrant et la vue depuis le sommet des différents arbres parfois plusieurs fois centenaire, est assez impressionnante.

Une fois terminé la traversé, nous partons vers Teresek Hill jusqu’au Mont Tahan, d’où l’on profite d’une vue exceptionnelles sur le parc.  Cette fois ci, il s’agit d’un vrai sentier de randonnée La balade est bien sympa. La chaleur et l’humidité rend toutefois la promenade difficile, on est complètement trempé.  On pourrait croire que je me suis baigné habillé.

 Vers 12h, Lucie décide de retourner en direction de l’auberge, quant à moi je me décide à partir explorer un peu plus ce parc. Je m’étais renseigné sur les différents sentiers qui existaient, et j’en avais trouvé un d’une quinzaine de kilomètre (aller retour) qui emmenait jusqu’à une cascade.

 Je décide de m’y rendre et rejoins le départ du sentier et m’enfonce dans la forêt. Pour le coup, le sentier n’est absolument pas balisé et le la végétation à repris le dessus. J’ai quelques peu de al à me diriger, mais il est peu probable de se perdre. On peut toujours apercevoir le sentier ou bien des traces de pieds. Par contre, en cours de route j’entends une sorte de rugissement situé pas très loin de moi. On m’avait informé qu’il y’avait dans le parc des tigres, éléphants, phacochères…Du coup, je ne fais pas mon malin, et m’éloigne le plus rapidement de cette zone.

 Apres deux heures de marche, je découvre qu’il me faut traverser la rivière Tembeling. Heureusement le niveau de l’eau est assez bas. J’ai de l’eau qu’au niveau du basin. De la, il me reste qu’une centaine de mètre pour rejoindre la cascade. Par contre, je ne suis désormais plus tout seul. En effet, des tours en bateau viennent jusqu’ici déposer les autres touristes pour qu’ils puissent également voire la cascade. Celle-ci n’a d’ailleurs rien d’impressionnant. Il s’agit plus de courant rapide. Le coin est d’ailleurs infesté de mini-abeilles.

 Je ne m’y attarde pas, retraverse la rivière et fait le chemin en sens inverse. Assez amusants, les autres touristes sont assez surpris lorsqu’ils me voient m’enfoncer dans la forêt. Ils doivent me prendre pour un fou. Il me faut également deux heures pour retourner au début du sentier. En chemin, j’aperçois quelques oiseaux, iguanes et araignées, et même de la bouse fraiche d’éléphants…C’est vraiment sympas

 Je pars en direction de l’auberge mais en chemin j’aperçois une sorte de plage de cailloux. Le coin est vraiment beau. Je décide donc d’y rester et de m ‘y baigner puis pars le soir rejoindre Lucie.

Au final, journée vraiment sympas. La traversé du pont et partir explorer seul le parc vaut vraiment le coup. Par contre, bonjour la chaleur et l’humidité.

En fin de soirée, je pars retrouver Lucie et partons de nouveau manger ensemble dans l’un des restaurants flottants. Nous faisons la rencontre de deux français, Mickael et Vanessa qui reviennent du trek et apparemment ca vaut le coup.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Ce matin, nous rejoignons l’agence ou nous avions acheté notre tour. Je découvre que nous allons être treize pour un seul guide. Ca commence bien.

L’agence nous remet différentes affaires pour le trek. Nous avons chacun un matelas, 1 sac de couchage, 2 paquets de nouilles, 1 boite de conserve de poulet, 2 paquets de gâteaux et 3L d’eau. Mon sac est un peu lourd mais rien de méchant. J’espère simplement qu’il va supporter le poids.

Nous prenons tout d’abord une pirogue pendant 1h30 afin d’arriver à notre point de départ. Et c’est parti pour 2 jours de trek soit 16km. La première journée consiste en une randonnée de 8 kilomètres.

En raison de la chaleur et de l’humidité, on ne marche pas très vite (une moyenne de 2 kilomètre à l’heure) et pourtant on a l’impression de ne pas trainé. En chemin, nous apercevons quelques animaux dont notamment des varans mais surtouts des excréments d’animaux dont notamment d’éléphants. Il y en aurait plus de deux cents dans le parc.

Nous faisons des pauses toutes les heures et arrivons à la grotte vers 17h30 où nous allons camper. Nous étalons les bâches, nos matelas et sacs de couchage puis partons au ruisseau pour se « laver » et prendre l’eau pour le diner.

Apres un très bon repas préparé par notre guide, nous partons nous coucher. Cette nuit nous partageons la grotte avec des chauves souris, des araignées, et des rats…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Jour 4 :

Le lendemain matin, debout à 8h et petit déjeuner avec pain de mie grillé, confiture et thé, puis rangement et photo de groupe.

On repart pour les 8 derniers kilomètres. Notre guide nous amène dans une grotte ou habitent plusieurs millier de chauves souris et faisons également la rencontre d’un crapaud géants. J’en profite pour faire ami – ami avec lui.

Apres ca, nous continuons notre travers de la forêt. Par contre, depuis la veille je sentais que mon sac commençait à me lâcher et que les coutures se déchiraient. En cours de route les brettelles m’ont lâchés. J’ai donc dut mettre mes affaires à l’intérieur du sac de couchage et le porter en bandoulière. Bonjour la loose.

Nous continuons la traversé de la forêt. Des racines, des sequoias des insectes, de la boue… les chemins sont ardus, mais nous faisons tous bien attention à ne pas trop nous salir. Vers midi, nous faisons une bonne pause où nous pouvons nous relaxer. J’en profite pour retirer chaussures et chaussettes et je découvre une sangsue gorgé de sang. Je devais avoir bon gout.

Puis, après une nouvelle heure de marche, nous arrivons finalement au bord de la rivière ou une pirogue nous attend. Nous avons réussi! Nous sommes tous entiers, épuisés, sales mais fiers de nous et surtout ravis de ces 2 jours dans la jungle.

Le soir, nous retournons mangé dans l’un des restaurants flottants puis partons nous coucher de bonne heure car demain nous quittons le parc direction la fraicheur des Cameron Highland.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Une réflexion sur “Taman Negara 20 au 23 Juillet 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s