Kamakura : 1O Juillet 2014

Kamakura 

Apres une nuit passée dans le bus, j’arrive à Tokyo vers 6h du matin. Je pars déposer mes affaires dans un locker de la gare et pars en train vers la ville de Kamakura.

Kamakura  est située au bord de l’océan Pacifique, à 50 km au sud-ouest de Tokyo (environ une heure de train). La ville revêt une importance historique pour le Japon. En 1192, le shogun Minamoto no Yoritomo décida d’installer sa nouvelle capitale à Kamakura, y déplaçant du même coup le centre politique du Japon. C’était l’époque où les shoguns prenaient le dessus sur l’empereur (Mikado). Le gouvernement de Kamakura domina le Japon pendant plus d’un siècle, jusqu’en 1333.

Aujourd’hui, Kamakura est une ville balnéaire, touristique et bien tranquille pour le touriste arrivant en train depuis Tokyo. Elle présente de nombreux points d’intérêt pour les visiteurs.

En arrière de la ville, dans des collines protégées de la construction, on trouve de nombreux temples et leurs larges domaines ; certains sont le siège des écoles du bouddhisme zen japonais. Je commence ainsi ma visite par le temple Engaku-Ji.

Apres ca, je pars longer l’un des sentiers de randonnée qui surplombe la ville. Puis, je me rends à l’un des monuments le plus célèbre de la ville :  le grand bouddha Amitabha de Kamakura. Ce daibutsu est une sculpture en bronze, fondue vers 1252, d’une hauteur de l’ordre de 13,35 m. Les mains du Bouddha ont été sculptées, de manière stylisée, dans la posture dite jo-in, de la méditation zen.

Je me dirige ensuite vers le vaste temple Hase-dera, qui plutôt agréable à visiter (cloche, jardins, vue, grottes, trésors divers) avec une vue sur la baie.

Je décide d’ailleurs ensuite de me rendre sur la plage. Etant donné qu’un typhon est annoncé pour le lendemain, de nombreuses personnes sont entrain d’entasser des sacs de sable. Il y’a d’ailleurs déjà d’importante rafale de vent.

Je termine ma visite de la ville par l’un des temples le plus important de la ville : le Kencho-Ji.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Yokohama :

En fin d’après midi, je quitte Kamakura et me rend en train dans la ville de Yokohama. Il s’agit d’une ville portuaire. Yokohama a le statut de ville désignée par le gouvernement. Avec plus de 3,7 millions d’habitants, c’est la deuxième ville du Japon derrière l’agglomération de Tokyo ; elle doit son développement à l’activité importante de son port et à ses contacts avec l’étranger

Yokohama forme aujourd’hui, avec Kawasaki et Tokyo, la grande Région de Kantō la plus peuplée du monde. Son port international reste encore une de ses principales activités. On y importe des matières premières et on y exporte des produits finis et de la soie. Yokohama est aussi un centre important du transport maritime de passager. Elle est aussi un important foyer d’industrie lourde (sidérurgie, automobiles, navales)..

Je passe ainsi le reste de l’après midi à visiter la ville puis retourne sur Tokyo. Fait assez amusant, en souhaitant prendre le train qui arrivait pour me ramener a Tokyo, je découvre que c’est un train réservé pour les femmes. En effet, les Japonais on un petit défaut, ils sont assez « pervers » et sans gènes.

C’est vers 20h que je finis par rentré à Tokyo. Je récupère mon sac et pars en direction de mon auberge. Demain je souhaite me rendre au mont Fuji. Par contre, en discutant avec la personne de l’accueil, il m’explique que le typhon va frapper Tokyo demain vers 11h et qu’il y’aura donc probablement aucun bus qui circulera pour Fuji.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s