Dalat : 9 au 10 Mai 2014

Jour 1 :

Après une nuit dans le bus, nous arrivons à la gare routière de Dalat vers 6h30. La gare n’étant situé qu’à 3 kilomètres de la ville, nous décidons de les parcourir à pied et de partir à la recherche d’une auberge.

Dalat est nichée à 1500 mètres d’altitude, dans un cirque de collines et de bois de sapins parsemés d’un nombre importants de villas et chalet de style français. Station climatique la plus réputé du pays, Dalat est une ville d’altitude au climat tempéré. Apres la chaleur du delta du Mékong et de Saigon, la différence est incroyable.

L’endroit est propice à la randonnée. Ainsi, pour notre premier jour, nous décidons de louer un scooter et de partir à l’ascension du mont le plus élevé de la région : le mont Lang Bien. Mais avant ca, passage obligé par le marché pour y faire quelques emplettes : bananes, gâteaux etc…

Nous parcourons ensuite les 12 kilomètres qui nous séparent du pied du mont. En chemin, on traverse de beau paysage de collines couvertes de sapins, des serres pleines de légumes et de fleur ainsi que plantation de riz, haricots et patates.

Arrivé au pied de la montagne, nous débutons notre ascension vers le sommet. Il s’agit du point culminant de la région ; 2163 mètres. Pour y parvenir, nous marchons tout d’abord 3 kilomètres sur une roue goudronnée (pas le droit de le faire en scooter, seulement en jeep et il faut bien évidement payer), puis nous nous enfonçons dans la forêt. Le dernier kilomètre est particulièrement éprouvant : un chemin d’escalier bien abrupt. Mais après avoir parcourus en tout 7 kilomètres, nous finissons par parvenir au sommet.

De la, une vue superbe su la région. Le temps n’est pas parfait mais nous avons tout même droit à une belle vue dégagée On en profite pour faire une pause casse-croute puis il nous faut redescendre au pied de la montagne. En redescendant on se met à entendre le bruit du tonnerre. Heureusement, il ne pleut pas. Par contre, de retour au scooter, on découvre que le sommet est désormais complètement dans les nuages. On a vraiment eu de la chance.

Apres ca, nous retournons à notre auberge pour nous reposer et le soir partons manger dans un des restaurants du marché central. On en profite pour acheter une bouteille de vin issu de la région. En effet, en raison du climat on produit du vin à partir de vigne et de cépages importés de France. Et, il faut le reconnaitre, le vin était plutôt bon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Aujourd’hui, nous comptions nous rendre au niveau d’une cascade, mais on découvre que le seul bus qui part pour Hoi Han (notre prochaine destination) part à 13h et le trajet dure en tout près de 17h. Alex ayant un avion pour Hanoi le 13 puis la Nouvelle Zélande le 14, on n’a pas vraiment le choix et achetons nos billets.

Nous avons néanmoins la matinée pour de nouveau visiter les alentours. Nous louons de nouveau un scooter et partons en direction des chutes et de lac d’Ankroet situé à une quinzaine de kilomètres de la ville. La route pour y parvenir est de nouveau superbe et nous offre une vue sur les collines avoisinantes. Puis, nous finissons par parvenir au niveau des chutes qui sont assez belles et au moins (début de la saison des pluies obliges), contiennent de l’eau. Apres cet arrêt, nous continuons notre chemin jusqu’au lac puis rebroussons chemin pour prendre le bus.

Pour nous rendre à Hoi Han, il nous faut tout d’abord prendre un bus couchette qui nous amène dans la ville de Nha Trang, importante station balnéaire situé au bord de la mer. La route qui nous y amène est une route de montagne qui offre de très belles vue sur la région.

Arrivé dans la ville, il nous faut alors changer de bus, mais le départ n’est que dans deux heures. Nous laissons ainsi nos sacs à l’agence ou le bus nous à déposé (en plein centre ville), puis partons longer la promenade qui borde la plage. On en profite même pour se tremper les pieds.

Vers 19h, nous retournons à l’agence, et montons de nouveau dans un bus couchette qui nous amène à Hoi Han. On profite pour jouer de nouveau aux cartes.

A l’origine j’avais prévu de me rendre à Nha Trang et non pas Dalat. Mais j’ai privilégié la montagne à la mer et je ne regrette pas mon choix. A pars la plage, il n’y pas grand-chose à y faire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s