Luang Nam Tha: 22 Mars au 26 Mars 2014

Jours 1 :

 Apres avoir obtenu mon visa, me voila enfin au Laos. Néanmoins pour nous rendre à Huexai, il nous faut prendre un taxi qui est bien évidement hors de prix. Par chance, j’aperçois quelqu’un en 4X4 venu récupérer des gens. Je lui demande s’il peut nous prendre tous les 3. Et c’est ainsi que l’on se retrouve tous les 3 dans le coffre de son gros pick up. Aujourd’hui, j’aurai eu plutôt de la chance avec le stop.

 Apres nous avoir déposé dans la ville, je pars avec Sam faire un rapide tour de la ville. Néanmoins, celle-ci n’a pas grands intérêt, si ce n’est pour prendre un bateau de deux jours sur le Mékong et rejoindre Louang Prabang. Mais souhaitant me rendre au nord du Laos, cela ne m’intéresse pas. Je pars donc me renseigner sur les horaires de bus, et par chance un bus part pour Luang Nam Tha dans une heure. J’achète donc mon ticket, fais mes adieux à Sam qui se rend à Luang Prabang et me voila partis en direction du terminal de bus.

 Le trajet dure 5 heure et nous sommes en tout 7 dans le bus. J’en profite pour faire la rencontre d’un couple d’Allemand (Pia 19 ans et Daniel 23 ans). C’est finalement vers 22h que nous arrivons au terminal de bus de Luang Nam Tha. Etrangement, lorsque nous arrivons, le terminal est complètement désert et tout est fermé. Nous réussissons cependant à trouver quelqu’un qui appel pour nous un tuc tuc, et c’est ainsi que l’on se retrouve, après avoir attendu une demi dans le terminal, tous les 7 en direction du centre ville. C’est bien la première fois que je dois attendre pour un tuc tuc.

 Louang Namtha est une ville du nord-ouest du Laos, C’est la plus grosse agglomération laotienne au nord de Luang Prabang. La ville tient son nom de la Nam Tha, un affluent du Mékong au bord de laquelle elle se trouve, et qui permet de l’atteindre aux hautes eaux. Sa population est constituée de membres des ethnies des villages environnants, de quelques « laos des plaines » et d’une forte immigration chinoise récente.

 Une fois arrivé sur place,  nous partons à la recherche d’une auberge. Les prix sont relativement plus élevés par rapport à la Thaïlande. C’est assez surprenant. Je pars ensuite avec Pia et Daniel à la recherche d’un restaurant, mais tout est fermé. Heureusement, nous toquons à la porte d’un restaurant et quelqu’un en caleçon vient nous ouvrir. On lui demande si on peut manger et celui-ci accepte. Assez surprenant, il a cuisiné en caleçon avec un tablier rose. Mais le repas était très bon et plutôt copieux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

 Ce matin lorsque je me réveille, je découvre qu’il pleut averse. Apres près de deux mois, je redécouvre la pluie. Je passe ainsi une partie de la matinée à trié mes photos mais aussi à skyper avec la famille.

 En milieu de matinée, le temps finis par se calmer et je pars me renseigné avec Daniel et Pia sur les possible activités qu’il est possible de faire dans la région. La plupart des agences proposent des treks de deux à trois jours avec kayak et VTT au programme.

 Apres ca, nous partons à pied dans les alentours et notamment dans un village situé à 5 kilomètre de la ville : le village Nam Dee. Pour nous y rendre, nous longeons une route de terre et découvrons tout un tas de maisons en bois qui sont situé tout au long de la route. C’est incroyable la différence qu’il peut avoir entre ce village et Luang Namtha situé à quelques kilomètre de la et qui ressemble plus à une suite d’agences, restaurants et de guest house.

 Les paysages que nous longeons sont incroyables et les habitants incroyablement souriant et chaleureux. Nous apercevons notamment différents enfants entrain de jouer avec des cailloux et passons un long moment à jouer avec eux : c’était un beau moment.

 Apres avoir repris la route, nous décidons de nous rendre au sommet d’une colline qui offre une belle vue panoramique sur la forêt environnantes. Les paysages me font penser à la Thaïlande, mais au moins ici, il n’a presque pas de brouillard et il est donc facile d’apercevoir les environs.

 Sur le chemin du retour, nous faisons un arrêt au niveau d’une cascade. Néanmoins, nous décidons de ne pas nous y attardé car le temps commence à se couvrir et quelques gouttes commence à tomber. On se dépêche de rentré et à peine arrivé qu’il se met de nouveau à pleuvoir des cordes.

 Le soir, nous partons avec Mona qui était avec nous dans le bus, réserver une excursion pour les deux prochains jours avec au programme une journée de Kayak et une journée de randonnée. Alors que nous étions entrain de payer l’agence, nous faisons la rencontre d’Alex, une Ecossaise de 23 ans qui recherchait des personnes avec qui se joindre. Nous serons donc 5 à faire cette excursion. En fin de soirée, nous partons manger tous ensemble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

 Aujourd’hui il s’agit du début de notre excursion de deux jours. Lorsque nous arrivons à l’agence, nous découvrons que nous serons finalement 6. Un français de 36 ans c’est joint à nous. Nous laissons nos sacs à l’agence et partons en tuc tuc en direction de début du sentier.

 Nous faisons tout d’abord un premier arrêt au niveau d’un marché local, ou j’en profite pour m’approvisionner en nourriture et acheter un sachet de bonbons pour les différents enfants que nous rencontrerons sur la route.

 Apres environs 30 minutes de trajet, nous arrivons au niveau d’un village ou nous faisons la rencontre de quelques habitants. Puis, nous déchargeons les kayaks et c’est parti pour une journée à longer la rivière.

 C’est ainsi que nous parcourons environs une quinzaine de kilomètres. Tout au long de la journée, nous faisons différents arrêt dans les villages et parfois simple habitation qui borde la rivière. Le kayak est parfois le seul moyen pour s’y rendre. C’est vraiment authentique. Nous sommes toujours extrêmement bien accueillis et faisons de très belles rencontres. De plus, alors que le temps était plutôt orageux la veille, il fait aujourd’hui particulièrement beau. Et, l’avantage quant on fait du kayak, c’est que l’on peut se jeter à l’eau pour se rafraichir. L’eau n’a pas une très belle couleur, mais qu’importe.

 Les paysages que nous longeons sont également époustouflants. La rivière traverse une très dense forêt, c’est juste spectaculaire.

 En fin de journée, nous abandonnons nos kayaks et un véhicule vient nous récupérer pour nous amener dans un village voisin. C’est ici que nous passerons la nuit : dans un home stay. Le confort est encore une fois rudimentaire : des matelas à même le sol, mais je commence à être habitué maintenant.

 En début de soirée, il se met de nouveau à pleuvoir, nous passons donc la soirée à jouer aux cartes. Encore et toujours Uno, on s’en lasse pas. Par contre, nous n’avons pas d’électricité, c’est donc à la lumières des bougies que nous mangeons et jouons.

Au cours de la soirée, la personne qui nous hébergent nous apporte à boire un alcool de riz que nous goutons, puis nous partons nous couché.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 4 :

 Notre guide nous réveil vers 8h et j’en profite pour partir visiter le village dans lequel nous avons passé la nuit. Il s’agit pour la plupart de maison en bois sur pilotis. Et il n’y a que deux endroit pour se laver : a chaque fois au tuyau d’arrosage au milieu des habitations. Les habitants se lavent donc habillé. Puis, après un bon petit déjeuner nous partons débuter notre journée de randonnée. Pour cela, il nous faut tout d’abord traverser la rivière. Ainsi, une personne du village nous fait traverser un à un la rivière à l’aide d’une sorte de radeau composé de bambou.

 Puis nous débutons notre randonnée à travers la forêt. Nous arpentons un sentier plutôt raide et entouré d’une végétation abondante. Etant donné qu’il a plut la veille, le chemin est glissant et on y va tous de notre chute. On finit tous par s’aider de bâton pour avancer.

 Vers 12h, deux habitantes du village qui nous suivaient jusqu’à présent, nous prépare un très on repas. Une fois rassasié, elles retournent au village et nous laisse continué notre randonnée. Un peu étrange, mais c’est comme ca que le village obtiens de l’argent.

 Nous finissons par arrivé au sommet de la colline et avons une assez belle vue de la région. Puis, il nous faut redescendre. Apres une dizaine de kilomètres, c’est vers 15h que nous arrivons à un village ou un tuc tuc nous attend pour nous ramener à Luang Namtha.

 Et c’est ainsi que se termine ces deux jours d’excursion, qui se seront avéré très intéressant et varié. La journée de Kayak était parfaite et nous étions vraiment un bon groupe. Alex, Daniel, Pia et moi décidons d’ailleurs de continué à voyagé ensemble. Nous décidons de louer des scooters pour le lendemain et partir visiter les environs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 5 :

Aujourd’hui, nous décidons de nous rendre dans le village de Muang Sing situé à 60 kilomètre de Luang Namtha. Le principal attrait de cette ville est son marché mais également la route entre Luang Nam Tha et Muang Sing qui offre de très beaux paysages.

Nous partons donc louer des scooters. Il s’agit de la première fois pour Alex, je m’improvise donc instructeur, ce qui est assez drôle, puisque il y ‘a encore quelque semaine je n’en avais encore jamais  conduit, mais ce n’est pas bien dur.  Nous louons donc 4 scooters et faisons la rencontre de Jack un anglais qui travaille dans une auberge et qui se rend également à Muang Sing. Nous décidons donc de faire la route ensemble.

Dans l’ensemble nos scooters ne sont pas terribles. Le mien, a le frein arrière qui ne fonctionne presque pas. Je suis obligé à chaque fois d’utiliser le frein avant, mais va falloir faire avec.

Ainsi, sur 60 kilomètres nous traversons villages et paysage spectaculaire. Malheureusement, la route est très dégradé et c’est relativement difficile de conduire sur cette route. Et malheureusement, après quelques kilomètres, Daniel perd le control de son scooter sur un morceau de terre et tombe. Heureusement sans gravité, quelques coupure aux genoux et aux poignets mais rien de bien méchant. Puis c’est au tour de d’alex de faire tomber son scooter en s’arrêtant, mais sans blessure. Et enfin c’est au tour de Pia de tomber de son scooter. Son frein arrière ne marché également pas très bien et elle à utilisé trop fort le frein avant et a perdu le contrôle. Elle s’en sort avec de belle égratignure aux mains et aux genoux. Heureusement, Alex et moi avions nos trousse de premier secoure, donc on a put a chaque fois désinfecter les plaies et mettre des bandages.

Ainsi c’est avec une équipe de bras cassé que l’on arrive à Muang Sing, partons nous promené dans le marché puis reprenons la route jusqu’à Luang Nam Tha avec cette fois ci aucun incident à déclaré.

Apres avoir rendu nos scooters, Alex s’improvise infirmière puis nous partons prendre un bus de nuit pour Luang Prabang.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s