Mandalay : 28 Février au 2 Mars 2014

Jour 1 :

Apres un trajet de nuit, nous arrivons à Mandalay vers 3h30 du matin. On nous avait pourtant dis que nous allions arriver vers 5h du matin. A chaque fois c’est pareils, les bus partent à 19h et arrivent en plein milieu de la nuit. J’ai dut mal a comprendre pourquoi les bus ne partent pas plu tard.

Le terminal du bus étant assez éloigné de la ville, nous prenons un taxi et partons à la recherche d’une auberge. Malheureusement la plupart sont fermé ou complète. Nous finissons par en trouvé une qui s‘avère être également complète mais le garçon d’’accueil qui doit avoir maximum 18 ans, nous dit qu’on peut attendre le matin qu’une chambre se libère. Il nous amène alors à l’arrière de la guest house, la ou vivent les propriétaires et nous laisse dans une chambre (probablement la sienne). On se retrouve donc dans une chambre avec diffèrent objets personnels et les draps défait. Étant fatigué, on se retrouve à dormir dans « son » lit.

Ce n’est que vers 8h que l’on se réveil, redescendons à l’accueil et faisons notre check in pour cette nuit. Plutôt sympas, on a rien eut à payé pour ce matin. Par contre, aucune chambre n’est encore libre. En attendant, on part se promener au alentour. On en profite, pour réserver une autre auberge moins chère pour les deux prochaines nuits.

Nous retournons ensuite à l’auberge. Cette fois, une chambre à été libéré. Après une bonne douche, nous pouvons enfin commencer la visite de Mandalay.

Mandalay est la dernière capitale du royaume birman et est reconnue comme étant la ville culturelle du pays. On y trouve de nombreux artisans travaillant le bois, le bronze ou encore le marbre selon des traditions ancestrales.

En milieu de matinée, nous partons en direction du quartier des moines, situé au sud de la ville. En chemin, nous nous arrêtons dans un petit restaurant situé dans une étroite ruelle. On a rarement aussi bien mangé pour aussi peu chère. 30 centime d’euro soit 500 Kyats. Apres ca, nous essayons de trouver un monastère inscrit dans le lonely planet. Néanmoins, on a un peu de mal à se repérer. Je pars demander alors mon chemin auprès d’un moine. Celui-ci me prend le bras et me dis qu’il va me faire visiter le quartier.

Il nous emmène tout d’abord dans la plus grande école de moine du pays. Plus de 3000 moines y vivent et y étudient. Il nous fait visiter la bibliothèque de l’école et nous emmène ensuite sur le toit. De la, on a une vue à 360 degré sur Mandalay. Plutôt impressionnant.

Il nous emmène ensuite à une conférence sur la tuberculose, puis une autre sur le massacre de moine au Bangladesh. Nous continuons notre visite avec lui, et il nous emmène cette fois dans différents monastères dont celui écrit dans le lonely planet. Il me demande d’ailleurs de prier avec lui. Ce n’est que vers 15h, qu’il nous dit qu’il doit retourner au monastère et doit-nous laisser. Encore une très belle rencontre.

En fin d’après midi, nous partons Visiter le palais royal, entouré de murailles. Il s’agit plus d’un complexe militaire, mais en son cœur se trouve l’ancien palais. Les anciens bâtiments valent le coup d’œil.

Enfin, en fin de journée, nous retournons manger dans un restaurant de rue et qui diffuse un matche de ligue des champions. Le restaurant est encore tenu que par des enfants entre 12 et 18 ans (soit serveur, cuisinier etc…) Cela me surprend toujours autant.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 :

Aujourd’hui nous décidons de visiter les alentours de Mandalay. Pour cela nous louons un scooter. N’ayant jamais conduit de scooter, je laisse le volant à Mak.

Nous partons en direction de la ville de Sagaing. La ville est située à 21 km au sud de Mandalay, sur la rive du fleuve Irrawaddy. Tous au long de la route, on retrouve des vendeurs d essence avec des bouteilles plastique de 1l. 1 litre = 1 dollars.

Nous arrivons Sagaing réputé pour sa colline recouverte par des milliers de pagodes et de monastères qui donnent l’impression qu’ils ont poussée à l’état sauvage. On laisse le scooter en bas de la colline et commençons l’ascension d la colline. Il s’agit d’une suite de arche plutôt raide. Arrivé au sommet nous partons visiter la pagode. La vue depuis la colline de Sagaing sur le fleuve Irrawaddy est magnifique.

Nous finissons par redescendre, reprenons le scooter et continuons notre visite des alentours par la ville d’Ava. Nous avons un peu de mal à trouver notre chemin, mais après quelques erreurs finissons par y arriver. Ava fut plusieurs fois, entre le 14ème et le 19ème siècle, la capitale du royaume birman. Plusieurs pagodes et forteresse sont situé en plein milieu de champs, presque à l’eta sauvage. ce qui en fait une visite très authentique à travers le magnifique paysage de la campagne birmane.

Les chemins que nous prenons sont assez accidentés. Je décide néanmoins de m’essayer à la conduite. Je laisse Mark seul quelques minutes. Il s’agit d’un scooter dont les vitesses se change manuellement au pied. J’ai un peu de mal avec les vitesses et qui plus est, le frein avant ne marche. Et ce qui devait arriver arriva, je perd le contrôle du véhicule en prenant une pierre et me ramasse. Heureusement, je ne roulais pas bien vite et y a pas eu de casse. Excepté le scooter qui a été quelque peu endommagé.

Apres  ca, je rends le volant et on décide de partir en direction de la ville de Amarapura. Malheureusement, on se perd en chemin et on finit par retourner à Mandalay. On décide donc de partir en direction de Mandalay Hill, d’où l’on assiste à un beau de couché de soleil.

Le soir, on part rendre le scooter. Ils ne remarquent pas les dégâts, donc je m’en sort plutôt bien et on retourne direction notre auberge.

Enfin, on retourne manger dans le même restaurant que la veille et j’en profite pour commander un jus de fruit. Cette fois, j’opte pour le jus de citron : plutôt bon.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 :

Vers 5h du matin, je me réveil avec un mal de ventre. Apres 7 mois de voyage, j’ai droit à ma première intoxication alimentaire. Je reste donc la journée entière à me reposer à l’auberge.

Vers 16h, pour ne pas perdre complètement ma journée, je me force à faire quelque chose. Je pars avec marc en direction d’Amarapura. Pour s’y rendre, nous prenons un mototaxi. On se retrouver à 3 sur le scooter et sans casque. Mais bon, ici c’est plutôt courant.

Amarapura est une ancienne capitale du royaume birman durant le 18ème siècle avant la construction de Mandalay. Aujourd’hui, la ville est réputée pour le tissage traditionnel de la soie et du coton.

Le coucher du soleil sur le pont U Bein, le plus long pont en teck du monde, est sensé être inoubliable. Nous partons donc assisté à ce spectacle. Lorsque nous y arrivons nous avons la surprise de découvrir une centaine d’autres touristes. C’est la première fois qu’on voit autant d’étranger au Myanmar, ils étaient donc tous la.

Le couché est effectivement très beau. Nous retournons ensuite à l’auberge.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s